Braquage de Kim Kardashian : où en est l'enquête ?

La star américaine s'est faite braquer par cinq individus à Paris. Un juge d'instruction a été chargé de l'enquête.

Kim Kardashian à un gala au musée d'art moderne de New York (Etats-Unis), le 2 mai 2016.
Kim Kardashian à un gala au musée d'art moderne de New York (Etats-Unis), le 2 mai 2016. (MIKE COPPOLA / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP)
France Télévisions

Mis à jour le
publié le

Deux semaines après le braquage visant Kim Kardashian à Paris, le parquet a ouvert une information judiciaire  pour "vol avec arme en bande organisée, association de malfaiteurs et séquestration", mardi 11 octobre. Dans la nuit du 2 au 3 octobre, la star américaine de la téléréalité s'était faite braquer par cinq hommes dans une discrète résidence hôtelière de luxe à Paris, où elle était venue assister à la Fashion Week. Franceinfo fait le point sur les avancées, ou non, de l'enquête.

Des voleurs à vélo

Les voleurs sont repartis à vélo d'après les premiers éléments de l'enquête. Ils ont emporté une bague d'une valeur de quatre millions d'euros et un coffret de bijoux pour un montant de cinq millions, soit le plus important vol de bijoux commis sur un particulier en France depuis plus de vingt ans.

Pas de suspect arrêté mais des traces ADN

Aucun suspect n'a été pour le moment interpellé, mais plusieurs ADN ont été retrouvés dans l'appartement de la star et sont actuellement en cours d'exploitation, selon des sources proches de l'enquête. Selon les déclarations de la victime, il s'agirait de cinq hommes s'exprimant en français sans accent.

Un bijou retrouvé

Un pendentif serti de diamants, évalué à environ 30 000 euros, a été ramassé par une passante dans la rue, à proximité des lieux du vol, quelques heures après le braquage. Il s'agit d'une croix en platine, ramassée par une employée du bureau du quartier, précise Europe 1

Mais aucun ADN exploitable n'a été décelé sur le bijou à ce stade des investigations. Et pour cause. La radio explique que la femme en question a montré l'objet à ses collègues de bureau avant de le remettre à la police. Le pendentif est donc passé de main en main.

Une nouvelle audition

Kim Kardashian avait été rapidement entendue par la police le 3 octobre avant de s'envoler vers New York. "Elle pourrait être réentendue prochainement aux Etats-Unis ainsi que certains de ses proches présents à Paris au moment des faits", assure une source proche de l'enquête à l'AFP. Ces auditions pourraient être menées par le FBI.