Bourges : une lycéenne fait croire qu'elle a été enlevée, alors qu'elle passe le week-end avec son petit copain

Une femme de 18 ans a fait croire à un enlèvement pour passer une partie de son week-end avec son petit ami, et éviter la colère de ses parents. 

Le commissariat de Bourges (Cher). 
Le commissariat de Bourges (Cher).  (GOOGLE MAPS)
avatar
franceinfoRadio France

Mis à jour le
publié le

Une lycéenne de 18 ans a inventé une histoire d'enlèvement et de séquestration alors qu'elle passait le week-end avec son petit copain, rapporte jeudi 12 octobre France Bleu Berry.

Le vendredi 6 octobre, cette jeune Berruyère ne rentre pas de son lycée. Inquiets, ses parents signalent sa disparition à la police. Les pistes d'une fugue ou d'une escapade amoureuse sont rapidement privilégiées.

Appel au secours adressé à l'une de ses cousines

Mais le lendemain, la jeune fille envoie un appel au secours par SMS à l'une de ses cousines, affirmant qu'elle a été enlevée et qu'elle est séquestrée en région parisienne. Plusieurs policiers sont alors mobilisés pour tenter de la retrouver.

La lycéenne réapparaît finalement samedi en début de soirée, saine et sauve. Lors d'une première audition, elle maintient sa version des faits. Des examens médicaux et des prélèvements sanguins sont pratiqués dans la foulée, le dimanche 8 octobre.

Éviter la colère de ses parents

Finalement, mardi soir lors d'une seconde audition, la jeune fille reconnaît avoir tout inventé : elle a simplement passé une partie du week-end avec son amoureux, un jeune homme de 21 ans. Elle explique aux enquêteurs avoir monté cette histoire de toutes pièces pour éviter la colère de ses parents.

La police rappelle qu'une fausse dénonciation est un délit passible de prison. La lycéenne est convoquée par le parquet de Bourges.