Boulogne-Billancourt : un adolescent brandit une arme factice dans un centre commercial

Le jeune homme a été arrêté après avoir créé un mouvement de panique, indique une source policière à France 2.

Un homme a été arrêté après avoir créé un mouvement de panique dans un centre commercial de Boulogne-Billancourt (Hauts-de-Seine), lundi 25 janvier 2016.
Un homme a été arrêté après avoir créé un mouvement de panique dans un centre commercial de Boulogne-Billancourt (Hauts-de-Seine), lundi 25 janvier 2016. (GOOGLE MAPS)

Mis à jour le , publié le

Début de panique dans le centre commercial Les Passages de Boulogne-Billancourt (Hauts-de-Seine), lundi 25 janvier. Vers 18h30, un adolescent de 15 ans originaire de la ville est entré dans le magasin Monoprix avec "deux armes factices, deux répliques d'armes de guerre", précise le commissaire de Boulogne, Alain Veron. Il s'agissait de répliques d'un "fusil d'assaut américain et d'un pistolet automatique". Un témoin de la scène a filmé l'une d'entre elle.

Le jeune homme était "passablement éméché"

Le jeune homme a "généré une certaine psychose", en menaçant des clients. Les pompiers ont dû être appelés pour une femme qui a fait un malaise. Le lycéen a été interpellé au rayons vins du supermarché, "passablement éméché", selon le commissaire. Sur des images filmées par un témoin de la scène, l'adolescent apparaît torse nu, entouré par des policiers qui l'accompagnent à la sortie du Monoprix, le tout sous le regard médusé des clients.

Un homme a été arrêté dans un centre commercial de Boulogne-Billancourt (Hauts-de-Seine), lundi 25 janvier 2016. Une jeune fille dit avoir été témoin de la scène et publie ces images.
Un homme a été arrêté dans un centre commercial de Boulogne-Billancourt (Hauts-de-Seine), lundi 25 janvier 2016. Une jeune fille dit avoir été témoin de la scène et publie ces images. (PXUUULINE / FRANCETV INFO)

Selon ses premières déclarations, le jeune homme, "Boulonnais de bonne famille", "brillant élève en classe de seconde d'un lycée coté de la ville de Boulogne", "voulait simplement attirer par ces faits l'attention de la population sur son humble personne", a ajouté le policier. Il a été placé en garde à vue au commissariat de Boulogne-Billancourt. Après son interpellation, le calme est rapidement revenu dans le centre commercial.