Attentat sur les Champs-Elysées : les jours du policier grièvement blessé ne seraient plus en danger

Yvan Assioma, membre du syndical policier Alliance, assure que les jours du policier grièvement blessé jeudi lors de l’attentat sur les Champs-Elysées ne seraient plus en danger.

Voir la vidéo
France 2
avatar
France 2France Télévisions

Mis à jour le
publié le

Deux policiers ont été blessés au cours de l’attentat sur les Champs-Elysées jeudi 20 avril, dont un grièvement. Ce vendredi matin, Yvan Assioma, membre du syndicat policier Alliance, donne des nouvelles rassurantes. "Notre collègue qui a été blessé hier soir a subi une opération chirurgicale, il a été en réanimation ce matin. Il semblerait que ses jours ne soient plus en danger, mais il vaut mieux être prudent sur son pronostic vital", a-t-il expliqué.

Les policiers ciblés par l’État islamique

Yvan Assioma explique également que les policiers sont aujourd’hui largement pris pour cible par les terroristes. "Par cette attaque terroriste, on le voit, les policiers sont par définition les premiers représentants de l’État sur la voie publique et les évènements récents nous montrent que nous sommes une cible visée par les terroristes".

Le JT
Les autres sujets du JT
Des policiers bouclent les Champs-Elysées après la mort d\'un des leurs dans une fusillade, le 20 avril 2017, à Paris. 
Des policiers bouclent les Champs-Elysées après la mort d'un des leurs dans une fusillade, le 20 avril 2017, à Paris.  (MAXPPP)