Attentat à Paris : les policiers clairement pris pour cibles

Jeudi 20 avril au soir, un homme a ouvert le feu sur des policiers sur les Champs-Elysées. Un policier a été tué et deux autres sont blessés.

Voir la vidéo
France 3
avatar
France 3France Télévisions

Mis à jour le
publié le

Des policiers armes à la main patrouillent toujours aux abords des Champs-Elysées. Le quartier est entièrement bouclé. À l’intérieur du périmètre de sécurité, on aperçoit des pompiers et des secouristes. Les passants sont évacués. Parmi eux, de nombreux témoins, dont certains ont vu l’assaillant ouvrir le feu sur la police. "Je suis passé deux minutes avant l’échange de coups de feu. J’ai entendu comme des pétards, et en fait c’était des coups de feu, il y en a eu huit ou dix. Ça a été très rapide, ça a duré entre 30 et 40 secondes", explique un témoin.

"Caché derrière un camion, il tirait sur la police"

Un autre homme qui se trouvait sur les Champs-Elysées détaille : "Il s’est garé juste derrière un camion. Il est sorti avec une kalachnikov. J’ai entendu 6 coups de feu, je croyais que c’était des pétards. Il était caché derrière le camion et il tirait sur la police. Dès qu’on a vu le policier s’écrouler, on est parti en courant".

Le JT
Les autres sujets du JT
Des policiers sécurisent les Champs-Elysées, à Paris, le 20 avril 2017.
Des policiers sécurisent les Champs-Elysées, à Paris, le 20 avril 2017. (CHRISTIAN HARTMANN / REUTERS)