VIDEO. Attaque de militaires à Levallois-Perret : le récit de l'agression en images

Les six militaires blessés ont été évacués à l'hôpital par les pompiers.

France 2
avatar
franceinfoFrance Télévisions

Mis à jour le
publié le

Il est un peu avant 8 heures du matin, mercredi 9 août, quand des militaires de l'opération Sentinelle sortent de leur lieu de repos, place de Verdun, à Levallois-Perret (Hauts-de-Seine). Une BMW noire force dans leur direction et les renverse. Six d'entre eux sont blessés, dont trois gravement. "J'ai entendu un grand bruit et des cris. Avec ma femme, on est sortis sur la coursive. Devant nous, il y avait deux corps allongés", raconte un voisin. 

>> DIRECT. Suivez la situation après l'attaque contre des militaires à Levallois

Les secours sont appelés sur place et interviennent. Les militaires sont pris en charge et évacués, sous les yeux et les caméras des riverains qui filment la scène. Le conducteur, lui, a pris la fuite à bord de son véhicule. 

Des militaires pris en charge par les hôpitaux

"Une voiture qui était dans le quartier est arrivée (...), elle roulait doucement. A 5 mètres à peu près des militaires, elle a accéléré de manière à pouvoir percuter" les militaires, a relaté Gérard Colomb. "Nous savons que c'est un acte délibéré, ce n'est pas un acte accidentel", a ajouté le ministre de l'Intérieur à la sortie de l'hôpital Bégin à Saint-Mandé (Val-de-Marne), où il a rendu visite à trois des militaires blessés avec la ministre des Armées Florence Parly.

Trois des militaires à qui les deux ministres ont rendu visite sont "très légèrement blessés", a indiqué la ministre des Armées, évoquant des "égratignures" et des "chocs musculaires". Les trois autres ont été admis à l'hôpital militaire Percy, à Clamart (Hauts-de-Seine). Ils "ne sont pas gravement blessés, comme nous avions pu le croire un peu plus tôt dans la matinée", a-t-elle ajouté, parlant de "nouvelles rassurantes sur leur état". C'est, selon le ministre de l'Intérieur, "la sixième fois" que des militaires de l'opération Sentinelle sont pris pour cible depuis les attentats de janvier 2015.

Le JT
Les autres sujets du JT
La police s\'est rendue sur les lieux de l\'attaque de militaires par un véhicule, le 9 août 2017 à Levallois-Perret (Hauts-de-Seine).
La police s'est rendue sur les lieux de l'attaque de militaires par un véhicule, le 9 août 2017 à Levallois-Perret (Hauts-de-Seine). (IRINA KALASHNIKOVA / SPUTNIK)