VIDEO. Laïcité, liberté d'expression... le malaise dans les écoles

France 3 revient sur ces incidents survenus dans près de 200 établissements scolaires concernant des élèves qui ne s'associaient pas au recueillement collectif.

Voir la vidéo
FRANCE 3

Mis à jour le , publié le

Dans les écoles, certains élèves ne se sont pas sentis concernés par le deuil national qui a eu lieu après les attentats de la semaine dernière. À Senlis (Oise), un élève a été passé à tabac pour avoir prôné la modération. "On descendait du bus, on a entendu des élèves crier : 'on encule Charlie, vive Al Quaïda, on vous baise tous'", témoigne un élève. Face à ces réactions, la ministre de l'Eduction, Najat Vallaud-Belkacem doit annoncer des mesures immédiates. Il est urgent d'inculquer à tous les élèves les valeurs de la République, la laïcité et la liberté d'expression. À Dijon (Côte d'Or), le désarroi de certains élèves est palpable. "Nous comme on est musulman, tout d'abord, quand on a vu ça, on a eu honte. Après, on s'est senti mal parce qu'on a eu peur que les gens fassent l'amalgame entre les terroristes et les musulmans", confie une lycéenne de seconde, en pleurs.

La laïcité au cœur des programmes

Les enseignants, conscients de l'influence des réseaux sociaux, cherchent un moyen de "récupérer" certains élèves. Ainsi, les programmes d'enseignement moral et civique seront réécrits pour remettre la laïcité au cœur des cours. "Il faut reparler de la laïcité, non pas pour l'abandonner, mais au contraire la réactiver. Pour en faire quelque chose de discuté, de débattu. Pas une laïcité qui est une sorte de rappel au règlement, mais une valeur que chacun s'approprie", précise Michel Lussault, président du conseil supérieur des programmes.

Le JT
Les autres sujets du JT