VIDEO. "Il y a des libertés qui peuvent être facilement abandonnées", estime Claude Guéant

Pour l'ancien ministre de l'Intérieur, après les attentats de ces derniers jours, il faut donner les moyens aux services de renseignement de fonctionner.

Voir la vidéo
FRANCE 2
avatar
France Télévisions

Mis à jour le
publié le

Au lendemain de la manifestation historique en hommage aux victimes des attentats qui ont ensanglanté la France, la droite lance l'offensive sur le terrain politique, lundi 12 janvier. Après Nicolas Sarkozy sur RTL, qui a appelé à revoir "l'équilibre" entre liberté et sécurité, Claude Guéant, sur France 2, estime "qu'il y a aussi des libertés qui peuvent être facilement abandonnées".

>> Attentats terroristes : suivez notre direct

Loi sur le renseignement et déchéance de nationalité

L'ancien ministre de l'Intérieur de Nicolas Sarkozy a réclamé "une grande loi sur le renseignement" pour permettre aux services français de "faire complètement leur travail". Il s'est aussi prononcé pour la déchéance de nationalité de ceux qui partent faire le jihad, à condition qu'ils aient une autre nationalité.

"Je crois que nous avons un devoir, qui est de s'interroger pour savoir pourquoi de jeunes Français, qui ont été élevés en France, un pays qui est le pays des droits de l'homme où toutes les libertés existent, s'engagent dans le jihad, a poursuivi Claude Guéant. Il y a quelque chose qui ne va pas, cela veut dire que nous ne faisons pas suffisamment vivre les valeurs de la République."

Claude Guéant, le 25 janvier 2014 à Paris.
Claude Guéant, le 25 janvier 2014 à Paris. (CITIZENSIDE / STÉPHANE ROUPPERT / AFP)