VIDEO. Caché sous un évier à l'insu des terroristes, Lilian raconte

Ce graphiste de 26 ans est resté caché pendant huit heures dans l'imprimerie de Dammartin-en-Goële où les frères Kouachi s'étaient retranchés vendredi 9 janvier. Il a livré son témoignage dans le 20 Heures de France 2.

Mis à jour le , publié le

"Je me sens chanceux et heureux d'avoir revu mes proches." Lilian Lepère, graphiste de 26 ans, a passé huit heures caché sous un évier de l'imprimerie de Dammartin-en-Goële (Seine-et-Marne), vendredi 9 janvier, alors que le bâtiment était occupé par les frères Kouachi, responsables de l'attaque de Charlie Hebdo.  

Invité lundi 12 janvier sur le plateau du JT de 20 heures de France 2, il a raconté cette éprouvante expérience. Pendant les huit heures qu'il a passé recroquevillé dans cet espace exigu, il a réussi à surmonter sa peur et à entrer en contact avec les forces de l'ordre grâce à son téléphone portable, leur envoyant des informations par SMS.

"On sait qu'on peut perdre la vie"

"J'ai suivi les directives de mes sauveurs. J'ai suivi à la lettre ce qu'on me disait", explique-t-il. "Au moment de l'assaut, mon premier sentiment, c'est la libération. Parce que cela fait huit heures que j'attends qu'ils [les forces de l'ordre] donnent l'assaut. J'avais une douleur immense, aux fesses, aux jambes, au dos... partout", se souvient-il. 

Depuis sa cachette, le graphiste ne voyait rien. Il entendait simplement les voix des frères Kouachi. L'un d'eux s'est approché et a ouvert les portes du placard voisin. "On sait qu'on peut perdre la vie, même quand on est caché dans un coin", témoigne Lilian Lepère. Il a aussi profité de cette interview pour remercier Michel Catalano, gérant de l'imprimerie, qui l'a prévenu de l'arrivée des frères armés.

Le JT
Les autres sujets du JT
Lilian Lepère, employé de l'imprimerie CTD de Dammartin-en-Goële (Seine-et-Marne), sur le plateau du 20 heures de France 2, le 12 janvier 2015. 
Lilian Lepère, employé de l'imprimerie CTD de Dammartin-en-Goële (Seine-et-Marne), sur le plateau du 20 heures de France 2, le 12 janvier 2015.  (FRANCE 2)