DIRECT. Dans l'imprimerie de Dammartin, Kouachi "se trouvait à 50 cm de moi"

Le graphiste de l'entreprise se trouvait dans l'imprimerie où s'étaient retranchés les frères Kouachi, vendredi 9 janvier. Il était l'invité du journal de 20 heures. 

Lilian Lepère, employé de l\'imprimerie CTD de Dammartin-en-Goële (Seine-et-Marne), sur le plateau du 20 heures de France 2, le 12 janvier 2015. 
Lilian Lepère, employé de l'imprimerie CTD de Dammartin-en-Goële (Seine-et-Marne), sur le plateau du 20 heures de France 2, le 12 janvier 2015.  (FRANCE 2)
avatar
franceinfoFrance Télévisions

Mis à jour le
publié le

Ce qu'il faut savoir

Il est resté huit heures durant caché sous un évier pendant que les terroristes s'étaient réfugiés dans l'entreprise CTD de Dammartin-en-Goële (Seine-et-Marne). Lilian Lepère, invité du journal de 20 heures, sur France 2, raconte à David Pujadas ce qu'il a vécu vendredi, dans un témoignage édifiant.

 L'enquête se poursuit. Hayat Boumeddiene, la compagne d'Amedy Coulibaly, est toujours recherchée. Les enquêteurs s'interrogent, en parallèle, sur le rôle du terroriste dans l'agression d'un joggeur, grièvement blessé par balles, mercredi, à Fontenay-aux-Roses (Hauts-de-Seine).

 Dieudonné visé par une enquête pour apologie du terrorisme. Le polémiste a écrit dimanche soir sur Facebook qu'il avait participé à la marche républicaine à Paris, et avait conclu ainsi : "Je me sens Charlie Coulibaly", détournant le slogan "Je suis Charlie" du rassemblement en hommage aux victimes des attentats terroristes. "Il ne faut pas confondre la liberté d'opinion avec l'antisémitisme, le racisme, le négationnisme", a alors répondu le Premier ministre Manuel Valls.

10 000 militaires déployés en France. "Nous avons décidé, avec le chef d'état-major des armées, de mobiliser 10 000 hommes qui seront en situation de protection des points sensibles sur l'ensemble du territoire dès demain soir", a indiqué Jean-Yves Le Drian, à la sortie d'une réunion sur la sécurité intérieure à l'Elysée.

Bientôt un hommage aux Invalides. "Cette semaine sera une semaine de deuil, avec les obsèques dans l'intimité familiale, l'hommage qui sera rendu demain aux policiers tombés, dans la cour de la préfecture de police de Paris, et l'hommage aux Invalides à toutes les victimes autour du président de la République", a indiqué Manuel Valls sur BFMTV.

Vers une commission d'enquête. Le patron des députés UMP, Christian Jacob, et son homologue du PS, Bruno Le Roux, demandent une commission d'enquête parlementaire sur les attentats. Le Premier ministre, Manuel Valls, s'y est dit favorable. "C'est légitime et c'est naturel (...). C'est dans le cadre parlementaire et bipartisan, en associant pleinement l'opposition, qu'il faut travailler."

Le live

Suivez le live et réagissez en direct
#TERRORISME

Retrouvez ici l'intégralité de notre live #TERRORISME

23h57 :  C'est un texte dont vous allez sans doute entendre parler dans les prochains jours. Après les attentats du 11 septembre, les Etats-Unis avaient adopté le Patriot Act. Certains élus français souhaitent aujourd'hui se doter d'un texte comparable. Notre journaliste Violaine Jaussent revient sur cette loi controversée dans cet article.


(KAREN BLEIER / AFP)

23h25 :  Où et quand doivent être enterrées les victimes des attentats de Paris ? Si certaines familles n'ont pas communiqué sur les obsèques de leurs proches, la plupart ont donné le lieu, la date et l'heure de la cérémonie. Vous les trouverez dans notre article.


(KENZO TRIBOUILLARD / AFP)

23h18 :  Je peux comprendre que les musulmans n'apprécient pas la une de Charlie mais honnêtement elle n'est pas méchante et elle transmet un message de pardon, on est assez loin de l'humour de Charlie. Enfin, c'est juste mon avis.  

23h17 :  Laisser Charlie Hebdo s'exprimer. C'est la liberté d'expression ! Quand vont-ils comprendre cela ? Vous n'avez qu'à ignorer le journal et ne pas y faire attention.  

23h17 :  Un seul journal qui va entraver l'intégration de l'ensemble des musulmans, n'importe quoi...  

23h16 :  Dans les commentaires, vous êtes nombreux à ne pas comprendre la réaction de la mosquée Al-Azhar du Caire (Egypte), qui a critiqué la une du prochain Charlie Hebdo.  

22h56 :  Elle a rencontré Amedy Coulibaly à l'époque où il était un ex-détenu qui dénonçait les conditions de détention à Fleury-Mérogis. La journaliste Agnès Vahramian raconte sa rencontre avec un homme qui avait "beaucoup de colère en lui".

22h31 :  Nicolas Sarkozy sait-il que les matinales de radio sont désormais filmées ? L'ancien président de la République a fait une drôle de moue hier quand une auditrice lui a expliqué qu'elle s'était convertie à l'Islam.


(RTL)

22h23 :  La principale autorité de l'islam sunnite, la mosquée Al-Azhar du Caire, condamne la nouvelle une de Charlie Hebdo. Selon elle, cette publication va "attiser la haine (...). Elle ne sert pas la coexistence pacifique entre les peuples et entrave l'intégration des musulmans dans les sociétés européennes et occidentales".

22h19 :  Il était venu pour acheter du houmous, il s'est retrouvé "en face de trois cadavres". L'un des clients de l'hyper casher de la porte de Vincennes raconte la prise d'otages de vendredi.


 (MEHMET KAMAN / ANADOLU AGENCY / AFP)

22h09 :  Depuis les attentats de Paris, de nombreux lieux de culte musulmans ont subi des dégradations. Mais il s'est produit tout le contraire à Brest (Finistère). Les fidèles ont trouvé dimanche matin une guirlande de cœurs accrochée devant leur mosquée. Notre journaliste Violaine Jaussent revient sur cette histoire.

21h50 :  Rien ne laissait présager de son funeste destin. Dans un épisode du magazine "Envoyé spécial" diffusé en avril 2009 sur les conditions de détention à la maison d’arrêt de Fleury-Mérogis (Essonne), Amedy Coulibaly témoigne.


(FRANCE 2)

21h28 :  @Juliette45 : Plusieurs victimes, comme celles de la porte de Vincennes et le policier Ahmed Merabet, ont déjà été enterrées. Mes confrères de L'Humanité ont dressé la liste des obsèques à venir.

Le policier Franck Brinsolaro sera, par exemple, enterré demain à Bernay (Eure). Charb sera lui inhumé vendredi à Pontoise (Val d'Oise). A noter que les familles de Cabu, Bernard Maris et Honoré n'ont pas souhaité communiquer la date et le lieu des obsèques.  

21h27 :  Savez-vous quand et où se dérouleront les obsèques de Charb, Cabu et les autres ?

21h23 :  Il dit avoir "rendu un peu justice" aux victimes des frères Kouachi. Le gendarme de Dammartin-en-Goële (Seine-et-Marne) qui a blessé Said Kouachi quelques minutes après son entrée dans l'imprimerie où il s'était réfugié, vendredi, raconte.


(FRANCE 2)

21h07 :  François Hollande et Manuel Valls remontent dans les sondages. Le président de la République gagne cinq point, le Premier ministre sept, selon un sondage TNS Sofres pour Le Figaro.

Une embellie qui s'explique sans doute par les événements de ces derniers jours : selon une autre enquête, d'Harris Interactive pour LCP, plus de 80% des Français saluent leur gestion des attentats de Paris.

21h01 : #ASSEPSG en direct des tribunes : "Toutes les libertés sont bonnes à défendre" #CDL#ASSE 


21h00 :  Avant le match de Coupe de la Ligue contre le PSG, les supporters stéphanois rendent hommage aux victimes des attentats de Paris avec une banderole et une Marseillaise.

20h42 :  Le Sénat vote la prolongation de l’intervention armée en #Irak http://bit.ly/1tVMSeM  #directsénat



20h47 :  Le Sénat approuve à son tour la poursuite de l'intervention militaire française en Irak, par 327 voix pour, 0 contre.

19h51 :  "On a vengé le prophète Mohamed ! On a vengé le prophète Mohamed !" Une nouvelle vidéo filmée par un riverain a été mise en ligne ce soir. Elle montre les frères Kouachi dans les minutes qui ont suivi l'attaque contre Charlie Hebdo, mercredi dernier.


(REUTERS)

19h47 : "Alors qu'on manque de moyens pour assurer la sécurité en France, on envoie l'armée dans un conflit qui nous dépasse."

 Ce n'était pas une erreur. Le seul député qui a voté contre la prolongation de l'intervention militaire française en Irak contre l'Etat islamique estime que la France ne peut pas être "le petit flic du monde".

19h42 :  C'est une question que vous vous êtes peut-être posée. Comment se procurer Charlie Hebdo demain ? Notre journaliste Tatiana Lissitzky vous donne quelques conseils.

19h35 :  C'est de lui qu'est partie La Marseillaise qui a retenti dans l'hémicycle cet après-midi. "C'est sorti des tripes"explique le député UMP Serge Grouard à notre journaliste Simon Gourmellet.  


(MAXPPP)

19h30 :  Depuis plusieurs jours, les Anonymous s'en prennent à des forums et sites internet de jihadistes, pour venger Charlie Hebdo. Mais des hackers "islamistes" ont piraté de leur côté les sites de plusieurs mairies, conseils généraux ou établissements scolaires. Francetv info revient sur cette cyberguerre dans cet article.

19h23 :  La une de "Libé": "Je suis en kiosque" avec des dizaines de unes de #CharlieHebdo" dessus. Via @itele  



19h23 :  La une de Charlie Hebdo est à la une de Libération demain, avec un message simple : "je suis en kiosque".  

19h08 :  @anonyme : Selon le site de l'Assemblée nationale, il s'agit de l'UMP Jean-Pierre Gorges, député d'Eure-et-Loire. Mais pas d'interprétation hâtive de son vote : c'est peut-être une simple erreur, comme cela arrive régulièrement dans l'Hémicycle.

19h08 :  Qui a voté contre la poursuite de l'intervention militaire en Irak ?

18h59 :  A République #CharlieHebdo  





18h59 : Deux jours après la grande manifestation qui a rassemblé plus de 3,7 millions de personnes en France, certains continuent de rendre hommage aux victimes des attentats de Paris, place de la République. Notre journaliste Vincent Daniel poste quelques photos.  

18h36 :  #DirectAn Les députés autorisent la prolongation de l’intervention des forces françaises en Irak 488 pour ;1 contre et 13 abstentions.

18h34 :  L'Assemblée nationale approuve la poursuite de l'intervention militaire française en Irak.

18h30 :  "On a fait la une que l'on voulait faire, pas celle que le monde voulait qu'on fasse." Le dessinateur Luz et les autres membres de l'équipe de Charlie Hebdo ont donné une conférence de presse pour détailler la préparation du numéro de mercredi, le premier depuis la série d'attentats.  


(REUTERS)

18h24 :  Près d'un million d'euros de dons ont été collectés au profit de Charlie Hebdo, selon un responsable.  

18h20 : C'était bien la première fois depuis 1918 que les députés chantaient à l'unisson la Marseillaise dans l'hémicycle. Contacté par francetv info, le service des archives de l'Assemblée confirme.  

17h45 : "On ne peut attendre septembre", estime Dupont Aignan qui craint d'autres attentats.

17h45 : Collard : "on a l'impression que Manuel Valls découvre" la situation, mais le député du Gard avoue avoir applaudi son discours.

17h45 : Cuvillier : " le message de Manuel Valls était clair et puissant"

18h01 :  La séance exceptionnelle organisée en hommage aux victimes des attentats était poignante cet après-midi à l'Assemblée nationale. Sur place, notre journaliste Simon Gourmellet a recueilli des témoignages de députés fiers et inquiets.

17h20 :  L'attaque des frères Kouachi a-t-elle été financée... à crédit ? C'est la question que se pose La Voix du Nord, après avoir découvert qu'Amedy Coulibaly avait contracté, en décembre, un prêt de 6 000 euros auprès de Cofidis. Or, dans sa vidéo de revendication, publiée dimanche, Coulibaly explique avoir fourni "quelques milliers d'euros" aux auteurs de l'attaque de Charlie Hebdo.

17h25 : "Quelle honte de voir un récidiviste de la haine tenir son spectacle dans des salles bondées au moment même où, samedi soir, la nation, porte de Vincennes, se recueillait. (...) Il faut que la justice soit implacable à l'égard de ces prédicateurs de la haine."

 Dans son intervention devant l'Assemblée nationale cet après-midi, Manuel Valls a fait une allusion à Dieudonné, visé par une enquête pour apologie du terrorisme après avoir publié sur Facebook la phrase : "Je me sens Charlie Coulibaly".

17h00 :  Le groupe jihadiste de l'Etat islamique (EI) a diffusé, aujourd'hui, une vidéo où l'on peut voir un jeune garçon exécuter avec un pistolet deux hommes accusés de travailler pour les services de renseignements russes. Dans cette vidéo de sept minutes les deux hommes sont abattus après avoir été filmés durant leur interrogatoire où ils évoquent leurs prétendues tentatives d'infiltrer l'EI en Syrie.

16h54 :  "Il faut toujours dire les choses clairement : oui, la France est en guerre contre le terrorisme, le jihadisme et l'islamisme radical. La France n'est pas en guerre contre une religion, elle n'est pas en guerre contre l'islam et les musulmans." Manuel Valls s'est exprimé à la tribune de l'Assemblée nationale après l'hommage rendu aux victimes des attentats de la semaine dernière. Voici un extrait de son intervention.


(FRANCE 3)

16h50 :  Un homme de 34 ans, qui avait fait l'apologie des frères Kouachi lors de son arrestation en état d'ivresse après un accident de voiture, a été condamné, hier, à quatre ans de prison. "Il devrait y en avoir plus des Kouachi. J'espère que vous serez les prochains", avait-il lancé aux policiers après avoir provoqué un accident dans lequel un père et sa fille de 12 ans ont été blessés, relaie France 3 Nord-Pas-de-Calais.

16h46 : "Il y a quelque chose qui nous a tous renforcés lors de ces événements, et après la marche de cette fin de semaine. Je crois que nous le sentons tous. C'est plus que jamais la fierté d'être Français. Ne l'oublions jamais."

 C'est par cette phrase que Manuel Valls a conclu son discours prononcé à l'occasion de l'hommage rendu par l'Assemblée nationale aux victimes des attentats. Le Premier ministre s'est associé à cet hommage, appelant les responsables politiques à agir contre l'extrémisme. Il a ainsi annoncé une série de mesures pour lutter contre le terrorisme

16h20 :  Manuel Valls annonce des "quartiers spécifiques" d'ici à fin 2015 pour les jihadistes en prison.

16h19 :  Manuel Valls souhaite mettre en place un fichier des personnes condamnées pour terrorisme ou "membres de groupes de combat".

16h18 :  Aux obsèques d'Ahmed Merabet, la fierté d'applaudir les collègues policiers et de pouvoir aussi crier "Allahu Akbar" 

16h17 :  La foule ne cesse de grossir à Bobigny aux obsèques d'Ahmed Merabet. Tout le monde applaudit au passage du cercueil