Ce qu'il faut savoir sur la marche républicaine à Paris

Alors que 700 000 personnes ont défilé en France, samedi, en hommage aux victimes des attentats, une foule immense et de nombreux dirigeants internationaux sont attendus dimanche pour un défilé dans la capitale.

Des manifestants défilent à Nantes (Loire-Atlantique) en hommage aux victimes des attentats terroristes, le 10 janvier 2015.
Des manifestants défilent à Nantes (Loire-Atlantique) en hommage aux victimes des attentats terroristes, le 10 janvier 2015. ( MAXPPP)
avatar
franceinfoFrance Télévisions

Mis à jour le
publié le

L'événement s'annonce historique. Alors que 700 000 personnes ont défilé en France, samedi 10 janvier, en hommage aux victimes des attentats terroristes, une foule immense et de nombreux dirigeants internationaux sont attendus dimanche pour un défilé parisien.

>>> Attentats : suivez en direct la marche républicaine

Hollande, Merkel et des centaines de milliers de personnes attendues

"Les chiffres prévisionnels avancés par la préfecture de police sont de plusieurs centaines de milliers de manifestants attendus", a indiqué le ministre de l'Intérieur, Bernard Cazeneuve.

Si la présence du Front national a donné lieu à une polémique, la quasi-totalité des dirigeants politiques, syndicaux et religieux français seront dans le cortège. François Hollande sera présent. Un événement rarissime. Avant lui, seul un président de la République a participé à une manifestation publique depuis 1945 : François Mitterrand, le 14 mai 1990, contre le racisme et l'antisémitisme, après la profanation du cimetière juif de Carpentras.

De nombreux dirigeants étrangers sont également attendus : la chancelière allemande, Angela Merkel, le Premier ministre britannique, David Cameron, le président du conseil italien, Matteo Renzi, le président du gouvernement espagnol, Mariano Rajoy, le président de la Commission européenne, Jean-Claude Juncker, le président du Parlement européen, Martin Schulz, et le président du Conseil européen, Donald Tusk.

Le Premier ministre israélien, Benyamin Nétanyahou, le président palestinien, Mahmoud Abbas et le couple royal jordanien sont ainsi attendus. 

L'Amérique du Nord sera présente avec le ministre de la Justice américain, Eric Holder, et le ministre de la Sécurité publique canadien, Steven Blaney. Seront également visibles le président ukrainien, Petro Porochenko, le Premier ministre turc Ahmet Davutoglu, et le ministre des Affaires étrangères russe, Sergueï Lavrov.

L'Afrique sera représentée par les présidents malien Ibrahim Boubacar Keïta, gabonais Ali Bongo, nigérien Mahamadou Issoufou, béninois Thomas Boni Yayi et le Premier ministre tunisien, Mehdi Jomaa.

Plus de 5 500 policiers et militaires mobilisés

"Face à cette situation exceptionnelle, des mesures tout aussi exceptionnelles seront prises pour assurer la sécurité de la manifestation et le respect de l'ordre public", a prévenu le ministre de l'Intérieur.

Dans le détail, quelque 2 200 hommes seront mobilisés pour assurer la sécurité de cette manifestation dont l'ampleur s'annonce historique. De plus, 2 000 policiers et 1 350 militaires participeront au plan de protection antiterroriste Vigipirate, notamment pour protéger les sites sensibles : sièges des médias, lieux de culte, écoles confessionnelles, bâtiments publics, représentations diplomatiques, à Paris et dans son agglomération, a détaillé le ministre.

Voir la vidéo

"Des tireurs d'élite seront positionnés sur les toits des immeubles bordant le parcours. Les toits et les égouts feront l'objet d'inspections préalables", a souligné Bernard Cazeneuve.

Un cortège scindé en deux

Deux "parcours parallèles sécurisés" sont prévusl. Le premier reliera directement la place de la République à Nation, par le boulevard Voltaire. Un trajet long de 3 kilomètres.

Le second tracé, de délestage, reliera également République à Nation, mais en passant par l'avenue de la République, le boulevard de Ménilmontant et l'avenue Philippe Auguste. Un tracé long cette fois de 3,5 kilomètres.