Attentats de janvier : quatre documentaires à regarder un an après

Un an après les attentats perpétrés contre la rédaction de "Charlie Hebdo" et l'Hyper Cacher de la porte de Vincennes, plusieurs documentaires reviennent sur ces trois jours sanglants.

Cabu et Wolinski, les deux dessinateurs assassinés le 7 janvier 2015 durant les attentats de janvier, le 4 avril 2012.
Cabu et Wolinski, les deux dessinateurs assassinés le 7 janvier 2015 durant les attentats de janvier, le 4 avril 2012. (PATRICK FOUQUE)
avatar
France Télévisions

Mis à jour le
publié le

Mercredi 7 janvier 2015, 11h20. Deux hommes cagoulés et armés entrent dans la rédaction de Charlie Hebdo, à Paris, et ouvrent le feu. Bilan : 11 morts. La rédaction du journal satirique est la première victime du terrorisme en France en 2015. Le lendemain, une policière est abattue à Montrouge. Et le surlendemain, le 9 janvier, c'est l'Hyper Cacher de la porte de Vincennes, à Paris, qui est attaqué. Bilan de ces trois attaques : 17 morts, parmi lesquels figurent les dessinateurs Charb, Cabu, Tignous, Honoré et Wolinski. Un an après ces tragiques événements, la télévision française rend hommage aux victimes à travers plusieurs documentaires. Francetv info en a retenu quatre à ne pas manquer.

"Attentats : au cœur du pouvoir", lundi sur France 3

Lundi 4 janvier à 20h55, France 3 vous plonge dans les coulisses des attentats de janvier avec Attentats : au cœur du pouvoir. Décisions politiques, moments de doute, erreurs… Le documentaire réalisé par Antoine Viktine livre des images inédites.

A travers les témoignages de François Hollande, Manuel Valls, Jean-Yves Le Drian, Bernard Cazeneuve et François Molins, le film raconte notamment comment les autorités ont dû gérer les événements en interne et déclencher les assauts. Un récit que vous pouvez également découvrir en avant-première sur francetv info

"2015 : Paris est une cible", mardi sur Arte

De son côté, la chaîne Arte diffuse mardi à 20h55 une enquête approfondie sur les origines du terrorisme en France. Pourquoi la France est-elle devenue une cible pour les terroristes ? Comment lutter ? 

Pour répondre à ces nombreuses questions, un large panel de personnalités est interrogé par le réalisateur Benoît Bertrand-Cadi : l'ancien ministre des Affaires étrangères Hubert Védrine, le président malien Ibrahim Boubacar Keïta, le grand rabbin de France Haïm Korsia, la philosophe Elisabeth Badinter, des membres rescapés de la rédaction de Charlie Hebdo et bien d'autres. Le documentaire permet également de retracer la chronologie des attentats perpétrés dans le monde en 2015, de Paris à Copenhague, en passant par la Tunisie. 

"Du côté des vivants", mardi sur France 2

Les réalisateurs David André et Bruno Joucla, eux, ont choisi de se placer Du côté des vivants. Le documentaire, diffusé sur France 2 mardi à 23h10, revient sur les personnalités de Cabu, Charb, Wolinski ou encore Tignous, tués le 7 janvier 2015. Y témoignent la journaliste Zineb El Rhazoui, les parents de Charb, les familles de Wolinski, Tignous et Honoré ainsi que trois survivants du 7 janvier : Riss, Laurent Léger et Sigolène Vinson.

Le documentaire dessine donc "un portrait de Charlie à travers quelques-uns des hommes et des femmes qui payèrent de leur vie –ou de celle de leurs camarades– leur attachement à la liberté d'expression", comme le souligne Télérama. Du côté des vivants est d'ores et déjà disponible sur francetv info

Voir la vidéo

"Charlie, le rire en éclats", mercredi sur France 3

Les réalisateurs Yves Riou et Philippe Pouchain reviennent eux aussi sur la vie de la rédaction de Charlie Hebdo. Charlie, le rire en éclats, diffusé mercredi à 23h20 sur France 3, retrace l'histoire du journal satirique, rythmée par les procès, les interdictions et les menaces, mais également par les éclats de rire. Rescapé des attaques, Riss a depuis pris la direction du journal et explique les diverses prises de position de Charlie.

Un documentaire bouleversant autour de la liberté de rire, avec les interventions du philosophe Raphaël Enthoven, de l'historienne Ludivine Bantigny, de l'avocat Francis Szpiner et d'autres dessinateurs et religieux.