Attentat déjoué : un quartier sous le choc

Dans le quartier de la gare Saint-Charles à Marseille (Bouches-du-Rhône), l'émotion est vive. C'est là, rue de Crimée, en plein centre-ville, que les deux hommes soupçonnés de préparer un attentat ont été interpellés hier, mardi 18 avril. 

Voir la vidéo
FRANCE 2
avatar
France 2France Télévisions

Mis à jour le
publié le

C'est dans cet appartement anonyme au 7e étage d'une résidence marseillaise que les deux terroristes présumés auraient préparé leur projet d'attentat. Évacués par la police, les habitants de l'immeuble ont fini par rentrer chez eux hier soir, mardi 18 avril, et ils sont encore sonnés : "On dormait alors qu'il y avait des terroristes avec nous. Moi je m'en vais de là, j'attends un moment et je vais chercher ailleurs !", s'exclame une voisine, encore sous le choc.

Le travail de la police salué

Jamais une cellule avec un projet d'attentat aussi abouti n'avait été démantelée à Marseille. Alors dans la dernière ligne droite de la campagne électorale, la plupart des habitants saluent le travail des forces de l'ordre. "On savait qu'on pouvait être touché de partout. Là effectivement, on se dit que c'est tout près, et qu'un drame aurait pu arriver, bravo aux forces de police qui ont été efficaces", s'enthousiasme un habitant de la cité phocéenne. Un soulagement partagé ce jeudi matin par de nombreux Marseillais.

Le JT
Les autres sujets du JT
Des soldats, des policiers et des pompiers à Marseille, après l\'interpellation de deux hommes suspectés de préparer un attentat pendant la présidentielle, le 18 avril 2017.
Des soldats, des policiers et des pompiers à Marseille, après l'interpellation de deux hommes suspectés de préparer un attentat pendant la présidentielle, le 18 avril 2017. (BORIS HORVAT / AFP)