Commémorations des attentats de janvier 2015

C'était il y a un an. Du 7 au 9 janvier 2015, la France a vécu trois jours d'horreur. Mercredi 7 janvier, deux hommes lourdement armés attaquent le journal satirique "Charlie Hebdo", aux cris de "Allahou akbar", tuant douze personnes, dans ce qui est alors le plus grave attentat en France depuis plus d'un demi-siècle. Charb, Wolinski, Cabu et Tignous, connus pour leurs dessins irrévérencieux, provocateurs, figurent parmi les morts. L'économiste Bernard Maris aussi. Les deux tueurs, Chérif et Saïd Kouachi, âgés de 32 et 34 ans, fuient.

Jeudi 8 janvier, une fusillade a lieu à Montrouge, au sud de Paris. Une policière âgée de 25 ans est tuée. Un lien n'est établi que le lendemain avec l'attaque contre "Charlie Hebdo". Le tireur, Amedy Coulibaly, âgé de 32 ans, connaît les frères Kouachi, il est lui aussi en fuite.

Vendredi 9 janvier au matin, Chérif et Saïd Kouachi pénètrent dans une entreprise à Dammartin-en-Goële, à une quarantaine de kilomètres de la capitale, et prennent en otage le gérant, qu'ils relâchent rapidement. Parallèlement, Amedy Coulibaly, peut-être accompagné d'une deuxième personne, prend en otages une quinzaine de personnes dans un magasin "Hyper Cacher" à la Porte de Vincennes.

Vers 17 heures, policiers et gendarmes d'élite donnent l'assaut quasi-simultanément. Les trois terroristes sont tués. Quatre personnes sont mortes Porte de Vincennes, ce qui porte à 17 le nombre de morts civils dans ces attaques.

12345678910203040