Marseille : l'attaque au couteau revendiquée par l'État islamique

Le double meurtre commis sur le parvis de la gare de Marseille Saint-Charles a été revendiqué dans la nuit par l'État islamique. Les deux jeunes femmes victimes de l'attaque étaient cousines. Le profil et l'itinéraire de l'assaillant se précisent.

Voir la vidéo
FRANCE 2
avatar
France 2France Télévisions

Mis à jour le
publié le

Abattu hier par des militaires, le tueur de la gare Saint-Charles est au cœur d'une enquête des services antiterroristes. Un profil encore mystérieux : l'homme est connu sous sept identités différentes, il n'était pas fiché S mais était connu pour vol. L'assaillant a choisi ses victimes au hasard. Une femme a même tenté sans succès de s'interposer. La veille, le tueur était encore en garde à vue pour vol. Aux policiers, il a remis un passeport tunisien. Le document est en cours d'authentification.

Les deux victimes étaient cousines

Hier soir, le groupe État islamique a revendiqué l'attaque. Les victimes sont deux cousines de 20 ans. Morane, une étudiante en médecine à Marseille, et Laura, étudiante infirmière à Lyon. La première étudiait en troisième année à la faculté d'Aix-Marseille et était originaire d'Éguilles, dans les Bouches-du-Rhône. Le maire est bouleversé. Laura, elle, venait de cette commune voisine de Lyon, Rilleux-la-Pape, où les drapeaux de la mairie ont été mis en berne. La jeune femme était connue pour son implication dans la vie associative locale. Laura aurait dû fêter ses 21 ans le 10 octobre prochain.

Le JT
Les autres sujets du JT
Le grand escalier de la gare Saint-Charles de Marseille bloqué par des policiers après une attaque au couteau, le 1er octobre 2017.
Le grand escalier de la gare Saint-Charles de Marseille bloqué par des policiers après une attaque au couteau, le 1er octobre 2017. (FABIEN COURTITARAT / HANS LUCAS / AFP)