Attentat de Marseille : l'amertume du préfet limogé

Évincé après l'attaque de Marseille, l'ex-préfet du Rhône a tenu un discours dans lequel il a laissé affleurer son sentiment d'injustice.

Voir la vidéo
FRANCE 3
avatar
France 3France Télévisions

Mis à jour le
publié le

Henri-Michel Comet, préfet du Rhône, a été démis de ses fonctions par le président Emmanuel Macron suite à des dysfonctionnements dans la gestion administrative de l'auteur de l'attaque de la gare Saint-Charles à Marseille. Le préfet n'a pas caché sa tristesse au moment de prononcer un discours d'adieu, alors qu'aucune faute personnelle n'a été reconnue dans cette affaire.

"Je ne représenterai plus jamais l'État"

"Politiquement, il faut un responsable. J'ai entendu la justice. Peu m'importerait s'il n'y avait pas eu des mensonges. Je ne représenterai plus jamais l'État, mon uniforme pourra aller au feu. Il n'y a ni amertume ni mélancolie", a lancé Henri-Michel Comet avant d'être applaudi par l'assistance, dans laquelle figuraient ses employés et des élus. Tous ou presque ont dénoncé une décision injuste.

Le JT
Les autres sujets du JT
Henri-Michel Comet, le préfet du Rhône limogé.
Henri-Michel Comet, le préfet du Rhône limogé. (FRANCE 3)