Attaque à Marseille : "Daech revendique clairement et ouvertement sa responsabilité dans ce double meurtre"

Romain Caillet, chercheur et consultant sur les questions islamistes, a jugé, lundi sur franceinfo, crédible la revendication faite par l'organisation terroriste État islamique à la suite du meurtre au couteau de deux jeunes femmes à la gare de Marseille (Bouches-du-Rhône).

Le groupe Etat islamique a revendiqué l\'attaque au couteau qui a eu lieu, dimanche 1er octobre 2017, à la gare de Marseille (Bouches-duRhône), faisant deux mortes.
Le groupe Etat islamique a revendiqué l'attaque au couteau qui a eu lieu, dimanche 1er octobre 2017, à la gare de Marseille (Bouches-duRhône), faisant deux mortes. (BERTRAND LANGLOIS / AFP)
avatar
franceinfoRadio France

Mis à jour le
publié le

La revendication du groupe État islamique, dans le meurtre au couteau de deux jeunes femmes à la gare de Marseille (Bouches-du-Rhône), est crédible selon Romain Caillet. Le chercheur et consultant sur les questions islamistes a expliqué, lundi 2 octobre sur franceinfo, que l'organisation terroriste ne fait pas de revendication opportuniste. Selon lui, elle a clairement un lien avec l'auteur de l'attaque, un homme d'une trentaine d'années qui a été abattu par les militaires de la force Sentinelle.

franceinfo : Que penser de la revendication de cette attaque par Daech ?

Romain Caillet : La revendication, via l'agence de propagande Amak, parle effectivement d'un homme. Il est présenté comme un combattant, comme un soldat de l'État islamique, qui a assassiné deux femmes à Marseille. L'État islamique revendique donc clairement et ouvertement sa responsabilité dans ce double meurtre. Jusqu'à présent, on ne connaît pas de cas où l'État islamique a revendiqué à tort ou par opportunisme un attentat ou un crime. Par contre, il y a un certain nombre de cas dans le monde, en Turquie ou ailleurs, où il y a eu des attentats qui manifestement étaient faits par des sympathisants de l'État islamique, mais que l'organisation n'avait pas revendiqué.

Selon vous, est-ce que cela signifie que l'auteur de l'attaque à Marseille avait forcément prêté allégeance à Daech avant de passer à l'acte ?

Je pense que d'une manière ou d'une autre, ils ont effectivement un lien avec l'auteur de l'attaque. Maintenant, ce qui est surtout important, c'est que ce type d'attaque a été validé par Daech. Parce qu'il y a eu des attentats ou des crimes où, pour plusieurs raisons, l'État islamique ne voulait pas en assumer la responsabilité et ne les revendiquait pas. Là, on a passé un nouveau palier, car il y a cette fois deux femmes qui ont été poignardées délibérément dans les rues de Marseille. Il y a eu une volonté de viser spécifiquement des femmes.

Daech veut inciter ses "sympathisants" à s'en prendre aux femmes, avec des attaques au couteau ?

Dès l'instant où ils ont approuvé cet attentat et où ils ont présenté l'auteur de cette attaque comme étant un soldat de l'État islamique, oui ils donnent un signal à d'autres sympathisants pour reproduire le même type d'acte.

"Il y a eu une volonté de viser spécifiquement des femmes", Romain Caillet
--'--
--'--