Heurts à Paris en marge d'une manifestation non déclarée de soutien à Théo

Ce rassemblement, qui s'est tenu mercredi soir, dans le 18e arrondissement de Paris, a réuni au moins 400 personnes, selon la police.

Des poubelles sont brûlés en marge d\'une manifestation non déclarée en soutien à Théo, dans le 18e arrondissement de Paris, le 15 février 2017.
Des poubelles sont brûlés en marge d'une manifestation non déclarée en soutien à Théo, dans le 18e arrondissement de Paris, le 15 février 2017. (PHILIPPE LOPEZ / AFP)
avatar
franceinfo avec ReutersFrance Télévisions

Mis à jour le
publié le

Plusieurs centaines de personnes ont participé, mercredi 15 février, à Paris, à un rassemblement spontané "contre les violences policières", après l'affaire Théo. Cette manifestation, au croisement du boulevard Barbès et du boulevard de Rochechouart, dans le 18e arrondissement de la capitale, a réuni au moins 400 personnes, selon la préfecture de police.

Le rassemblement n'a pas été déclaré à la préfecture, et a été émaillé d'incidents. Des manifestants, parmi lesquels des militants anarchistes, ont allumé quelques fumigènes et brûlé des détritus, selon la police.

Quartier bouclé

D'importantes forces de police avaient bouclé le secteur et la station de métro Barbès-Rochechouard était fermée au public. Les policiers ont répliqué en chargeant les manifestants et en effectuant des tirs de gaz lacrymogènes.

Des affrontements entre certains manifestants et la police ont éclaté.

Mais la préfecture de police a annoncé la fin de la manifestation vers 20h30. Au moins une banque a été saccagée et des véhicules ont été endommagés.