Envoyé spécial, France 2

VIDEO. La famille de Théo réagit dans "Envoyé spécial"

Depuis l'interpellation violente de Théo à Aulnay-sous-Bois, les mouvements de protestation se multiplient. Les parents de Théo, révoltés par ce qui est arrivé à leur fils, veulent pourtant éviter les généralités sur les policiers. "Envoyé spécial" a rencontré son père, sa mère et son beau-frère. Extrait.

Voir la vidéo
avatar
France 2France Télévisions

Mis à jour le
publié le

Un jeune homme à terre violemment arrêté par quatre policiers, c'était le 2 février dernier à Aulnay-sous-Bois. Théo a été grièvement blessé. S'agit-il d'une bavure policière ? Depuis, les mouvements de protestation se multiplient. Le souhait de la famille de Théo Luhaka est pourtant d'apaiser, et d'éviter les généralités sur les policiers. "Envoyé spécial" a rencontré son père, sa mère et son beau-frère. Extrait.

La police, pour Prosper Luhaka, "c'est la protection du peuple. Quand la police arrive, il faut que les gens se sentent en sécurité. Si les gens commencent à trembler en la voyant, ce n'est plus la police !" 

Le travail des éducateurs de quartier remis en cause

Sa mère, elle, n'en peut plus de cette étiquette de "banlieusards qui habitent le mauvais côté". "Mon fils peut ne pas être un voyou, mais il habite Aulnay-sous-Bois... Et c'est quoi, Aulnay-sous-Bois ? C'est de la racaille. Et nous, on est quoi ? On est des rien-du-tout ! Et ça, moi, je ne supporte pas." 

Pour Johann, le beau-frère, tout le travail des éducateurs des quartiers est remis en cause, notamment celui de Théo. "Vous avez un éducateur qui apprend à des jeunes de 8 à 16 ans les valeurs de citoyenneté, à respecter l'uniforme... pour finir violé à 22 ans, devant tout le monde ? Qu'est-ce qu'on dit à notre jeunesse à ce moment-là ?"

Extrait de "Affaire Théo : que fait la police ?", un reportage à voir dans "Envoyé spécial" le 16 février 2017.

Affaire Théo, \"Envoyé spécial\"
Affaire Théo, "Envoyé spécial" (FRANCE 2 / FRANCETV INFO)