VIDEO. Affaire Théo : Bruno Le Roux "appelle au calme" après les violences à Bobigny

Une manifestation en soutien à Théo, jeune homme victime d'un viol présumé lors d'un contrôle de police en Seine-Saint-Denis, a dégénéré, samedi.

Voir la vidéo
FRANCE 2
avatar
franceinfo avec AFPFrance Télévisions

Mis à jour le
publié le

Le ministre de l'Intérieur, Bruno Le Roux, a condamné, lundi 13 février, "toutes les violences" et a appelé au "calme", après les débordements de ces derniers jours en banlieue parisienne. Une manifestation à Bobigny en soutien à Théo, jeune homme victime d'un viol présumé lors d'un contrôle de police en Seine-Saint-Denis, a dégénéré samedi.

"Autoriser la manifestation à Bobigny n'était pas une erreur : elle était pacifique, même s'il y a, malheureusement, eu des débordements, qui ont été pris en compte par nos forces de sécurité", a expliqué le ministre en marge d'un événement concernant la sécurité routière.

J'appelle aujourd'hui au calme le plus complet, à la sérénité pour laisser travailler la justice.

Bruno Le Roux

"J'ai travaillé tout le week-end à prendre la mesure de la situation"

Bruno Le Roux a également souhaité faire passer "un message de fermeté vis-à-vis de ceux qui veulent profiter de la situation pour lancer des appels à la haine." "Je pense notamment aux casseurs qui lancent sur les réseaux sociaux des appels à s'en prendre aux gendarmes et aux policiers", a-t-il ajouté.

Critiqué pour son silence lors de ces violences, le ministre a déclaré avoir "travaillé tout le week-end à prendre la mesure de la situation, à essayer d'apaiser, à regarder les conditions d'intervention". "Je crois que ceux qui s'expriment trop rapidement dans ces moments s'expriment toujours à mauvais escient, sans chercher le point d'équilibre", a conclu Bruno Le Roux.

Le ministre de l\'Intérieur Bruno Le Roux, le 3 février 2017 à Paris.
Le ministre de l'Intérieur Bruno Le Roux, le 3 février 2017 à Paris. (PATRICE PIERROT / CITIZENSIDE / AFP)