Envoyé spécial, France 2

TEMOIGNAGE "ENVOYE SPECIAL". Affaire Théo : "C'est un geste accidentel", se défend le policier accusé de viol

Le policier mis en examen pour "viol" après l'arrestation violente de Théo à Aulnay-sous-Bois, s'exprime pour la première fois. 

Voir la vidéo
FRANCE 2
avatar
Yvan MartinetfranceinfoFrance Télévisions

Mis à jour le
publié le

Un jeune homme à terre violemment arrêté par quatre policiers, c'était le 2 février dernier à Aulnay-sous-Bois. Les faits ont provoqué l'émoi dans toute la France. Théo a été grièvement blessé. S'agit-il d'une bavure policière ? Depuis sa chambre d'hôpital, il a accepté de témoigner longuement, à visage découvert, pour "Envoyé spécial". Voici sa version des faits, celle du policier mis en examen pour viol, et ce que montrent les caméras. Un extrait du magazine du 16 février 2017.

La situation a dégénéré, les coups pleuvent des deux côtés. Jusqu'à un geste d'une extrême violence. Théo s'attend à un coup de matraque dans la jambe mais, raconte-t-il, le policier lui a "baissé le pantalon, enfoncé la matraque dans les fesses". "Dès qu'il m'a fait ça, c'était fini, explique le jeune homme. J'entendais tout ce qui se passait, mais je… J'ai eu l'impression de partir".

Un geste intentionnel ou accidentel ?

Les policiers contestent formellement avoir baissé le pantalon du jeune homme. Que s'est-il passé ? Une vidéo amateur le montre à terre. Les images de trois caméras de surveillance ont été analysées. "Envoyé spécial" a pu consulter leur retranscription. Elle fait état d'une "marque sombre vraisemblablement de forme arrondie […], qui peut correspondre à une matraque au niveau de la fesse gauche de Théo".

Le jeune homme dit avoir été violé. Selon lui, le geste du policier était intentionnel. Le policier mis en cause n'a pas souhaité témoigner, mais dans une conversation téléphonique enregistrée à son insu, il parle d'un "geste accidentel" dont "[il n'a] pas eu conscience jusqu'à l'arrivée au commissariat". Assurant avoir "visé les jambes", il se dit conscient des conséquences : "Jamais je ne porterais un tel coup, c'est vraiment quelque chose d'accidentel."

Extrait de "Affaire Théo : que fait la police ?", un reportage à voir dans "Envoyé spécial" le 16 février 2017.

De sa chambre d\'hôpital, Théo témoigne pour \"Envoyé spécial\".
De sa chambre d'hôpital, Théo témoigne pour "Envoyé spécial". (FRANCE 2 / FRANCETV INFO)