Alpes-Maritimes : au lendemain des intempéries, retour sur le lourd bilan

Les pluies qui se sont abattues sur les Alpes-Maritimes ont fait au moins 17 morts et quatre personnes étaient toujours portées disparues dimanche soir. Les dégâts sont considérables : routes, écoles, trains... France Info a suivi en direct l'évolution de la situation toute la journée de dimanche. Retrouvez notre live.

(Opération de pompage des sous-sols inondés, résidence du Cap Vert à Mandelieu-La Napoule © Radio france / Benjamin Chauvin)
Radio France

Mis à jour le
publié le

Au moins 17 personnes ont péri dans les inondations qui ont sévi dans les Alpes-Maritimes depuis samedi soir. Quatre personnes sont portées disparues.Les secteurs de Cannes, Mandelieu, Vallauris, Biot et Antibes où des recherches de personnes sont en cours , ont été particulièrement touchés par de fortes pluies dans la soirée de samedi.10.000 foyers étaient toujours privés d'électricité dimanche dans la soirée et la circulation ferroviaire était interrompue entre Nice et Toulon . Elle reprendra partiellement lundi matin.Un numéro pour les familles est activé à la préfecture des Alpes-Maritimes 04 93 72 22 22. Une reconnaissance de l'état de catastrophe naturelle dès mercredi pour des indemnisations d'ici trois mois . Eric Ciotti, le président du Conseil départemental des Alpes-Maritimes, a annoncé qu'une aide de cinq millions d'euros allait être débloquée. La région PACA va elle débloquer quatre millions d'euros .


France Info délocalise son antenne lundi matin

France Info sera en direct des Alpes-Maritimes lundi matin avec un 6/9 spécial depuis les communes sinistrées. Fabienne Sintès et nos reporters déployés sur le terrain seront en direct à partir de 6h du matin, pour constater, raconter et poser les questions après ce drame, avec des invités : victimes, responsables politiques ou associatifs.

21h22 : Les réseaux fixes et mobiles de l'opérateur de téléphonie Orange ont été endommagés par les intempéries. Le groupe annonce que "35.000 clients potentiels ont été impactés" principalements à Cannes et l'est de Cannes. 24 sites de 3G sont abîmés.

20h55 : La SNCF annonce une reprise partielle de la circulation demain matin entre Nice et Toulon. 

Pour les TER PACA :  service normal entre Les Arcs et Marseille4 trains sur 5 enter Nice et Vintimilletrafic très limité entre Nice et Les Arcsun seul aller-retour Nice / Marseille dans la journée Pour les TGV : tous les trains Paris-Nice sont limités à Toulon Pour les Intercités : 6 aller-retours Bordeaux-Marseille dans la journée Toutes les informations sur www.ter-sncf.com et sur www.sncf.com, ou par téléphone au 36 35 pour les grandes lignes.

20h08 : Sur France Info Adolphe Colrat, le préfet des Alpes-Maritimes, a expliqué que "des renforts nationaux ont été rapidement alloués" . Des compagnies de CRS, des pompiers, trois hélicoptères, venus d'autres départements. "Nous n'avons peut-être pas l'habitude de ces évènements climatiques" a-t-il souligné, face au dramatique bilan des intempéries.

 

"Il faut sans doute développer une culture de la prévention" Adolphe Colrat, préfet des Alpes-Maritimes
--'--
--'--

20h00 : 10.000 foyers, surtout Cannois, étaient encore privés d'électricité à 19h30, a annoncé ERDF. Une centaine d'agents sont toujours mobilisés sur le terrain et seront actifs jusqu'à "jusqu'à 23 heures". Le retour à la normale est prévu pour "lundi dans la journée". "Mais tout dépendra du temps que prendra l'assèchement des postes inondés. Cela peut prendre jusqu'à 30 heures", a précisé une porte-parole d’ERDF.

19h40 : Pierre-Henry Brandet, porte-parole du ministère de l'Intérieur, assure que ce dimanche soir des moyens d'hébergement d'urgence ont été déployés. "C'est une mobilisation de l'ensemble des acteurs sur le terrain" , affirme-t-il sur France Info. Avec l'état de catastrophe naturelle, "l'Etat fait en sorte que les sinistrés soient indemnisés rapidement". 

Pierre-Henry Brandet au micro de Catherine Pottier sur France Info
--'--
--'--

19h30 : L'heure est au nettoyage dans les communes des Alpes-Maritimes. Les assureurs aussi sont donc sur le pont. L'association française de l'assurance (Afa) affirme dans un communiqué que la profession "s'engage à tout mettre en oeuvre pour faciliter els démarches des assurés et accélérer les procédured'indemnistation".

Quels sont les premiers gestes à avoir quand on est touché par un tel sinistre ? "Avant de jeter, prendre des photos" précise Isabelle Braud, responsable de la cellule de crise à la Maif

"Il faut appeler son assureur le plus rapidement possible" Isabelle Braud de la Maif
--'--
--'--

Une chose très importante à savoir pour les sinistrés : ils ont 10 jours pour faire leur déclaration de sinistres après la reconnaissance de l'état de catastrophe naturelle. Les informations utiles mises en ligne sur www.ffsa.fr et www.gema.fr.

19h07 : Au Marineland d'Antibes, le plus grand parc marin d'Europe, les eaux boueuses ce sont répandues dans les bassins. des animaux sont morts, d'autres sont en danger.

Selon son directeur, Bernard Gianpaolo, Marineland a été impacté "à plus de 90% sur toutes les installations techniques, ce qui affecte, bien évidemment la vie des animaux" . Il n'y a plus d'électricité et plus d'arrivées d'eau. Des dizaines de pompiers sont encore sur place. 400 personnes travaillent dans ce parc.

18h30 : Après les cinq millions d'euros promis par le Conseil départemental, Michel Vauzelle, président PS de la région PACA, a lui annoncé le déblocage d'une aide exceptionnelle d'urgence de quatre millions d'euros. Au total, ce sont donc neuf millions d'euros promis pour venir en aide aux sinistrés.

18h08 : La préfecture des Alpes-Maritimes a revu son dramatique bilan à la hausse. Une personne portée disparue a été retrouvée morte à Cannes. Elle a été tuée dans un accident de la route. Au total, 17 personnes sont mortes et quatre autres toujours recherchées.

17h45 : Eric Ciotti, président du Conseil départemental des Alpes-Maritimes, annonce une aide de cinq millions d'euros pour  les communes et les particuliers les plus touchés par les intempéries.

17h30 : La commune de Mandelieu-La Napoule a été la plus durement frappée par ces intempéries. Sept personnes d'une même résidence y ont trouvé la mort, en voulant récupérer leur véhicule dans le garage. 

(Le parking de la résidence Cap Vert, encore sous les eaux dimanche © Radio France - Benjamin Chauvin)

"J'ai entendu un énorme bruit, comme une explosion et c'était les vitres qui pétaient. Tout est détruit dans la maison." Madeleine habite au rez-de-chaussée de la résidence Cap Vert, où des personnes sont décédées.

"On aurait dit un bruit de cyclone, c'était l'eau qui s'engouffrait dans le garage" Le reportage de Marie-Christine Lauriol à Mandelieu-La Napoule
--'--
--'--
(Un pont inondé à Mandelieu-La Napoule, dimanche après-midi © Radio France - Benjamin Chauvin)

17h15  : Vinci Autoroutes annonce un retour progressif à la normale sur l'autoroute A8. La circulation est presque fluide dans les deux sens de circulation entre Cannes et Nice.

16h45 : Le Secours Populaire lance un appel aux dons pour venir en aide aux familles victimes des intempéries. Julien Lauprêtre, président du Secours Populaire : "nos bénévoles sont déjà actifs sur place"

"Nous avons lancé un appel à la solidarité [...] il y a besoin d'argent." Julien Lauprêtre au micro de Richard Place
--'--
--'--

16h05 : ERDF annonce qu'à 15h 16.000 foyers étaient encore privés d'électricité. Les communes d'Antibes, Biot, Cannes, Mandelieu, Vallauris et Le Cannet ont été particulièrement touchées. Au plus fort de l'épisode orageux, 70.000 personnes ont été privées d'électricité.

16h00 : Face à l'afflux d'appels, la mairie de Cannes lance un second numéro d'urgence pour ses habitants. 

15h55 : Guilaine Debras, maire de Biot,  invité sur France Info revient sur les dégâts dans sa commune où trois personnes âgées ont été retrouvées mortes dans une maison de retraite. Des coulées de boues ont aussi dévastés maisons, boutiques et écoles.

"C'est une catastrophe horrible, avoue-t-elle. L'eau est montée jusqu'à deux mètres dans certaines maisons [...]. Les personnes de plein pied ne peuvent pas rester chez elle, il va falloir reloger des habitants."  Le chef de l'Etat s'est rendu à Biot en fin de matinée.

"François Hollande nous a assuré du soutien de l'Etat" Guilaine Debras, maire de Biot
--'--
--'--
(Une pharmacie endommagée à Biot © Radio France - Benjamin Chauvin)

Il fait très chaud c e dimanche après-midi, alors dans les rues les habitants sont en tongs et commencent à nettoyer, à panser les plaies. "La solidarité est forcement au rendez-vous. On a plus de pharmacie, plus de boulangerie, plus de labo... Rien, on a plus rien!"

Biot, en deuil, commence à nettoyer ses rues. Le reportage de Cécilia Arbona
--'--
--'--
(Une résidence de Biot. Dans la cours, tout est sans dessus dessous © Radio France - Benjamin Chavin)

15h50 : 520 sapeurs-pompiers sont toujours mobilisés dans les Alpes-Maritimes. Plus de 3.000 appels ont été enregistrés et plus de 750 interventions réalisées depuis hier soir.

15h30 : Loïc Leuliette, directeur de la communication de la cellule de crise ouverte par la SNCF à l'occasion de ces événements fait le point sur la circulation des trains dans le départements. "Il y a des rails abîmés, des traverses retournées, du ballaste siphoné...[...] Il y a des travaux très très importants qui sont en cours et les trains ne peuvent pas circuler." 

"Sur l'axe entre Les Arcs et Nice [...] ont a des dégâts très importants" Loïc Leuliette
--'--
--'--

Plus de 100 cheminots sont déployés sur toute la zone, pour nettoyer et faire toute les vérifications de sécurité. Selon la SNCF, 4.000 personnes ont dormi la nuit dernière dans des trains dans plusieurs gares du Var.

15h : le bilan est porté à 16 morts et cinq disparus. 

14h50 : à Biot, trois pensionnaires de la maison de retraite "Le Clos de Saint-Grégoire" sont décédées. Le directeur de l'établissement, Jean-Christophe Romersi, a témoigné sur France Info.

"L'eau et la boue se sont infiltrées par les fenêtres et par les aérations alors qu'il y avait une vingtaine de résidents au rez-de-chaussée."

"La réaction de nos équipes puis des pompiers a permis de sauver 17 personnes" : Jean-Christophe Romersi, directeur de la maison de retraite de Biot, endeuillée par les inondations
--'--
--'--

14h40 : l'académie de Nice recense les établissements scolaires fermés lundi.

14h35 : à Vallauris Golfe-Juan, des rues jonchées de pierres

14h30 : de nombreux routes sont impraticables, un appel à la prudence est lancé.

14h15 : Mandelieu-la-Napoule est l'une des communes les plus touchées par les inondations. Le maire, Henri Leroy, confirme que "six femmes et un homme, plutôt des personnes âgées, ont péri" . "Une petite rivière, Le Riou, a débordé" explique-t-il. "Deux vagues se sont engouffrées dans les garages et certains habitants ont tenté, vraisemblablement, de sauver leur véhicule". Le maire tient aussi à démentir une rumeur qui circule.

"Je voudrais dire à ceux et celles qui pensent qu'il y a eu un lâcher de barrage, que c'est faux, car la Siagne qui est en prise directe avec  le barrage de Saint-Cassien n'a pas débordé."

"Le phénomène est centré sur Le Riou, ce cours d'eau qui a débordé" : le maire de Mandelieu, Henri Leroy
--'--
--'--

13h45 : le trafic sncf est interrompu entre Toulon et Nice mais  quatre trains de nuit ont pu repartir vers l'Italie. Ce sont des trains de nuit qui transportaient des pèlerins de retour de Lourdes. Ils étaient bloqués dans les gares de Toulon, Marseille et Cannes. Le trafic ferroviaire devrait être encore fortement perturbé lundi.

13h : ERDF annonce que 70% des foyers privés d'électricité dans la nuit ont été rétablis. 21.000 clients sont toujours privés de courant.  "Grâce à la Sécurité civile et aux pompiers , nous avons bien avancé les diagnostics mais il faudra une trentaine d'heures pour évacuer l'eau, avant de réparer les dégâts. Il faudra un jour ou deux avant de tout rétablir" explique Bernard Mouret, directeur régional d'ERDF Côte d'Azur.

"Il faut sécuriser les zones touchées avant de rétablir le courant" : Bernard Mouret, directeur régional d'ERDF Côte d'Azur
--'--
--'--

12h30 : à Mandelieu La Napoule, trois corps ont été retrouvés dans la résidence du Cap-Vert près de celle des Lavendins où précédemment quatre décès ont été constatés. Les habitants du quartier sont sous le choc, explique Marie-Christine Lauriol, envoyée spéciale de France Info dans les Alpes-Maritimes. Une personne est encore portée disparue mais selon le maire, elle a peut-être été hébergée chez des amis. Cette découverte à Mandelieu explique la réévaluation du bilan porté de 13 à 16 morts, bilan provisoire annoncé par François Hollande.

    

12h20 : le camping de Villeneuve-Loubet a aussi souffert de la violence des pluies.

(Le camping de Villeneuve Loubet au lendemain des intempéries meurtrières qui ont frappé les Alpes-Maritimes © Radio France / Violaine Ill)

12h15 : constat des dégâts à Biot, un village très célèbre pour ses verreries.

12h10 : Cécilia Arbonna, à Biot pour France Info, explique que la maison de retraite "Le Clos Saint-Grégoire" a été endeuillée cette nuit. Trois pensionnaires qui semblent-il résidaient au rez-de-chaussée de l'établissement sont décédées. Ces personnes âgées ont été surprises par une brusque montée des eaux, dans leur sommeil.

"Cet établissement d'hébergement pour personnes âgées dépendantes (EHPAD) est situé dans la partie basse du village de Biot où une vague a déferlé hier soir, charriant de la terre et des cailloux. L'eau est montée à plus d'un mètre dans la maison de retraite."

11h51 : "L'état de catastrophe naturelle sera reconnu dès mercredi au conseil des ministres" a déclaré François Hollande depuis Biot, l’une des communes sinistrées. "Les indemnisations qui seront ensuite versées le seront dans un délai de trois mois" a ajouté le chef de l'Etat.

Depuis Biot, dans les Alpes-Maritimes, François Hollande annonce les premières mesures en faveur des sinistrés des inondations
--'--
--'--

11h50 : aucun train ne va circuler ce dimanche entre Toulon et Nice, annonce la SNCF.

11H48 : A Biot, François Hollande annonce un bilan réévalué à seize morts et trois disparus.

11h19 : les familles inquiètes pour leurs proches peuvent appeler la prefecture à Nice.

 

11h18 : "Un quart de la précipitation annuelle en deux heures, le système de vigilance a bien fonctionné" déclare Alix Roumagnac, président de Predict, une filiale de Météo France, mais 3on ne peut pas prévoir le caractère stationnaire des orages" ajoute-t-il.

11h : François Hollande et Bernard Cazeneuve sont arrivés à Nice et doivent se rendre sur les lieux sinistrés.

11h : Marie-Christine Lauriol, envoyée spéciale de France Info sur les lieux sinistrés, annonce que quatre corps viennent d'être découverts à Mandelieu-La- Napoule dans le parking de la résidence Les Lavandins, ceux de trois femmes et d'un homme selon la mairie. Ils avaient réussi à monter dans leur véhicule au sous-sol de leur immeuble, mais une vague les a submergé. Dans la résidence voisine, six personnes sont recherchées mais elles pnt peut-être été accueillies par des amis. 

10h32 : la circulation sur l'A8 a repris dans les deux sens, mais sur une seule voie.

10h30 : Laurent Vareille de France Bleu Azur précise que les six personnes disparues sont recherchées dans les secteurs de Cannes, Mandelieu et Vallauris. Les images de Nice-Matin témoignent de la violence des pluies.

10h25 : les écoles de Biot seront fermées demain.

10h20 : Nicolas Sarkozy, le président du parti Les Républicains, exprime sa "très vive émotion" et appelle à la "solidarité nationale.

10h19 : nouveau bilan. Au moins treize personnes ont péri dans les inondations qui ont sévi dans les Alpes-Maritimes depuis samedi soir. Six personnes sont portées disparues. Ce bilan reste provisoire prévient le directeur de cabinet de la préfecture à Nice.

9h50 : le bilan est réévalué par le préfet des Alpes-Maritimes, Adolphe Colrat, à onze morts et sept disparus. Le préfet annonce aussi que deux compagnies de CRS sont arrivées pour prévenir des scènes de vols, de pillage. Le nombre d'interpellations n'est pas encore précisé. 

"Il y a eu des vols et des personnes interpellées" : le préfet des Alpes-Maritimes, Adolphe Colrat
--'--
--'--

9h : Christian Estrosi, maire de Nice, précise qu'il n'y a pas eu de victimes sur sa commune "pour l'instant" mais des dégâts importants. Un immeuble s'est en partie effondré dans le quartier de l'Ariane avec 26 habitants évacués. A Nice, samedi soir, au moment du déluge, deux évènements avaient attiré des milliers de personnes, le match de football Nice -Nantes au stade Allianz Riviera et un concert de Johnny Hallyday. 

"Le stade a dû être évacué" : Christian Estrosi, maire de Nice
--'--
--'--

8h50 : en direct sur France Info, Michelle Salucki, maire de Vallauris précise que le bilan sur la commune s'établit à trois morts. L'élue attend de l'Etat "des moyens rapides pour les sinistrés en hommes et en matériel".

8h40 : François Hollande va se rendre sur place, annonce le premier ministre, Manuel Valls.

8h32 : Marie-Christine Lauriol, envoyée spéciale de France Info, décrit "un spectacle de désolation à Mandelieu La Napoule. "Sous la force des eaux, des voitures se sont encastrées les unes dans les autres". Plusieurs personnes, entre cinq et huit selon les secours, sont recherchées dans deux résidences de Mandelieu".

8h00 : Eric Ciotti, président du Conseil général des Alpes-Maritimes et député LR, invité de France Info, évoque "un bilan de dix morts et six disparus". "Des rues de Cannes se sont transformées en véritable fleuve, en torrent" décrit-il. L'élu précise que "des recherches sont menées dans les parkings de deux résidences de Mandelieu".

"Nous avons vécu une situation d'apocalypse" : Eric Ciotti, président du Conseil général des Alpes-Maritimes et député LR
--'--
--'--

7h45 : le maire de Cannes, David Lisnard déclare sur France Info qu'il avait renforcé les effectifs de la police municipale samedi soir, mais que "des scènes de vols" ont été remarquées pendant les violentes pluies. "Il y a eu des interpellations" indique le maire. A Cannes, dit-il, "on déplore deux morts dans les inondations" .

7h30 : un boulanger de Vallauris témoigne de la dangerosité de la situation samedi soir. "C'était l'apocalypse, il y avait de la terre, de la boue, une voiture est restée bloquée dans un tunnel qui passe sous la voie ferrée".

"Des gens sont restés bloqués dans leur voiture" : Louis Sapaudi, boulanger à Vallauris
--'--
--'--

7h22 : Pierre-Henry Brandet, porte parole du ministère de l'Intérieur indique que Bernard Cazeneuve va se rendre dans les Alpes-Maritimes. Depuis le Japon où il est en déplacement, le Premier ministre, Manuel Valls, annonce "une mobilisation totale de l'Etat".

7h20 :  Pierre-Henry Brandet, porte parole du ministère de l'Intérieur évoque "un phénomène soudain, violent" explique ce lourd bilan pour une situation météo qui avait été annoncée par une vigilance orange.

"Le bilan pourrait s'alourdir dans les heures qui viennent" : Pierre-Henry Brandet, porte parole du ministère de l'Intérieur
--'--
--'--

7h17 : France Bleu Azur annonce qu'un campeur est recherché dans le secteur cannois

7h00 : 350 personnes sont toujours confinées au palais Nikaia . Elles assistaient au concert de Johnny Halliday samedi soir, mais n'ont pu rejoindre leur voiture. L'autoroute A8 reste fermée entre Antibes et Saint-Laurent du Var.

6h53 : la SNCF demande aux passagers de reporter leur voyage, les infrastructures locales ont souffert.

"L'alimentation électrique de la gare de Cannes est endommagée" : Frédéric Chatelet est l'un des responsables de la cellule de crise de la SNCF
--'--
--'--

6h30 : Marie-Christine Lauriol à Antibes pour France Info explique que huit personnes au moins sont à présent recherchées.

6h10 : François Hollande exprime "la solidarité de la Nation"

6h15 : le bilan des inondations établi à quatre morts samedi à minuit s'est brutalement alourdi.

Le directeur de cabinet du préfet des Alpes-Maritimes le porte à huit morts et cinq disparus et annonce que des recherches, des reconnaissances sont toujours en cours.

"Le bilan n'est que provisoire" : François Xavier Lauch, directeur de cabinet du préfet des Alpes-Maritimes
--'--
--'--

La nuit a été dantesque sur les secteurs de Nice et de Cannes. 

(Cannes, au lendemain des intempéries meurtrières qui ont frappé les Alpes-Maritimes © Radio France / Cyrille Ardaud)