Allier : 12 morts dans une collision entre un minibus et un camion

Douze passagers portugais d'un minibus ont été tués dans la nuit de jeudi à vendredi lors d'une collision frontale avec un poids-lourd au sud de Moulins.

(L'accident entre Moulins et Montbeugny a coûté la vie à 12 personnes © MaxPPP)
Radio France

Mis à jour le
publié le

Douze personnes ont été tuées dans un accident de la route près de la commune de Montbeugny (Allier), au sud de Moulins, selon la préfecture de l'Allier. Vers minuit, dans la nuit de jeudi à vendredi, un minibus transportant un groupe de Portugais a percuté un camion roulant en sens inverse sur la route qui relie Mâcon à Moulins.

Un seul survivant dans le minibus parti de Suisse

Le choc frontal a été très violent, ce qui explique le nombre de victimes. "Toutes étaient de nationalité portugaise, [...] de tous âges et la plus jeune était une fillette d'une dizaine d'années" , a détaillé David Delavoet, secrétaire général de la préfecture de l'Allier.

David Delavoet, secrétaire général de la préfecture de l'Allier, explique que le chauffeur est le seul survivant dans le minibus
--'--
--'--

Le chauffeur du minibus a été blessé, il est le seul survivant à l'intérieur du minibus. L'homme a été transporté à l'hôpital de Moulins. Les deux conducteurs italiens du poids-lourd sont eux choqués.

Un secteur dangereux 

L'accident s'est produit sur la route nationale 79, appelée aussi Route Centre Europe Atlantique (RCEA) est dangereuse, selon France Bleu Auvergne. "Moi, président du conseil général de l'Allier, je puis vous assurer que je ne la prends jamais" a déclaré Gérard Dériot. 

"Je n'en suis pas fier, on ne parle de l'Allier que les jours où il y a des catastrophes" : Gérard Dériot, président du conseil départemental de l'Allier
--'--
--'--

Deux hypothèses à l'étude

Le minibus se serait déporté sur la voie de gauche et il a percuté un camion roulant en sens inverse, sur la RCEA (Route Centre Europe Atlantique) qui relie Mâcon à Montmarault. Le véhicule était parti vers 20h jeudi soir de Lausanne en Suisse où résidait ce groupe de Portugais. "Ils se rendaient à Coimbra au Portugal pour le week-end pascal" , a souligné David Delavoet.  Des analyses toxicologiques sont en cours mais, pour l'instant, les résultats sont inconnus. Selon David Delavoet, "deux hypothèses sont privilégiées pour l'instant : soit un dépassement dangereux, soit une perte de vigilance".

Les familles des victimes sont désormais attendues à Montbeugny. Dans cette commune de moins de 700 habitants, le maire Guy Charmetant explique avoir installé une chapelle ardente.

"Ces 12 corps alignés dans notre salle polyvalente, c'est vraiment très émouvant", dit Guy Charmetant, le maire de Montbeugny.
--'--
--'--

Un numéro de téléphone a été ouvert pour les familles et les proches des victimes : (0033 (0)811 00 06 03.