Alerte mondiale d'Interpol pour retrouver le garçon malade

A la demande des autorités britanniques, Interpol a publié vendredi soir un avis de recherche suite à la disparition d’un jeune enfant atteint d’une tumeur. Il est activement recherché en France mais aussi en Espagne.

(Interpol a publié hier soir cet alerte enlèvement pour retrouver Ashya © Capture d'écran du site Interpol)
avatar
franceinfoRadio France

Mis à jour le
publié le

Cet avis de recherche d'Interpol, sous la forme d'une "notice jaune", a été publiée sur les réseaux sociaux.  

Hospitalisé récemment dans le Sud de l'Angleterre, Ashya King, cinq ans, atteint d’une tumeur au cerveau, a été retiré de l'hôpital jeudi par ses parents alors qu'il a besoin de soins médicaux constants. "Si l’on ne retrouve pas Ashya aujourd’hui, on peut craindre pour sa vie", déclarait hier soir Dick Pearson, de la brigade de recherche du Hampshire. 

A LIRE AUSSI  ►►► Enlèvement : un enfant gravement malade, activement recherché

Les parents du garçon, témoins de Jéhovah, sont arrivés jeudi soir par ferry à Cherbourg, dans la Manche, avec leurs sept enfants dont Ashya King. Selon les informations du parquet, ils circuleraient dans un monospace Hyundai gris immatriculé KP60HWK. Un numéro vert a été mis en place, le 0800.35.83.35 . Nous avons des "informations suggérant" que la famille King se trouve "désormais en Espagne", dans la région de Marbella, "où elle possède des attaches fortes" annonce ce samedi matin la police britannique.

Les témoins de Jéhovah français veulent aider l'enquête

"Autant que nous sachions, absolument rien n'indique que cette décision ait été motivée par des convictions religieuses. Les Témoins de Jéhovah sont encouragés à rechercher le meilleur traitement médical pour eux-mêmes et pour leurs enfants",  a déclaré l'office britannique "d'information publique pour les Témoins de Jéhovah".

Certains des Témoins de Jéhovah refusent les transfusions sanguines mais acceptent d'autres formes de procédures médicales. Après avoir été contactés par le consulat britannique, les Témoins de Jéhovah de France ont demandé à leur clergé de signaler toute présence du couple anglais, "notamment lors des offices religieux de ce week-end", ont-t-ils annoncé dans un communiqué. Ils estiment que "cette situation n'a pas de lien avec l'appartenance religieuse des parents".

"Il faut que [les témoins de Jéhovah] continuent à faire pression sur les parents. Mais je suis parfois très surpris de l'ambivalence et de l'ambiguité de leurs déclarations. Nulle part les autres religions qui suivent la Bible n'interdisent la transfusion sanguine ", a réagi sur France Info Serge Blisko, président de la Mission interministérielle de vigilance et de lutte contre les dérives sectaires (Miviludes).

"Il faut qu'ils continuent à faire pression sur les parents" (Serge Blisko, président de la Miviludes)
--'--
--'--