Agression dans l'Essonne : les policiers se font entendre

Lilya Melkonian, journaliste pour France 2, est à Savigny-sur-Orge (Essonne) devant le commissariat où travaille l'agent qui est dans le coma. Elle fait le point sur la mobilisation policière depuis l'attaque de quatre de leurs collègues.

Voir la vidéo
FRANCE 2
avatar
franceinfoFrance Télévisions

Mis à jour le
publié le

La journaliste Lilya Melkonian, explique que les policiers "veulent se faire entendre face à la recrudescence des agressions dont ils sont la cible. Tous les mois, les policiers sont victimes de guet-apens : véhicules caillassés, agents blessés". "Rien qu'ici dans l'Essonne, il y aurait eu une dizaine de tentatives d'agressions en 2016 de gardiens de la paix selon une source syndicale", ajoute la journaliste.

300 policiers supplémentaires réclamés

Un appel à la mobilisation a donc été lancé par le syndicat majoritaire Alliance : "Ne plus répondre qu'aux appels d'urgence, ne plus prendre d'initiatives jusqu'à ce que leur revendication soit entendue". Les policiers réclament en effet un renfort de 300 policiers dans l'Essonne. Deux autres syndicats ont également appelé à un rassemblement silencieux devant tous les commissariats de France, ce mardi 11 octobre à midi 15 par solidarité avec les agents blessés.

Le JT
Les autres sujets du JT
L\'une des deux voitures incendiées samedi à Viry-Chatillon, dans l\'Essonne. 
L'une des deux voitures incendiées samedi à Viry-Chatillon, dans l'Essonne.  (THOMAS SAMSON / AFP)