Attaque antisémite à Marseille : l'agresseur présumé mis en examen pour tentative d'assassinat terroriste

Agé de 15 ans, ce Turc d'origine kurde, inconnu des services antiterroristes, avait revendiqué son geste en disant agir "au nom d'Allah" et du groupe Etat islamique.

Un soldat surveille l'entrée d'une école juive à Marseille, le 12 janvier 2016.
Un soldat surveille l'entrée d'une école juive à Marseille, le 12 janvier 2016. (BORIS HORVAT / AFP)

Mis à jour le , publié le

L'adolescent arrêté pour l'agression à la machette à Marseille (Bouches-du-Rône) d'un enseignant juif portant la kippa a été mis en examen pour tentative d'assassinat terroriste, annonce le parquet, mercredi 13 janvier. Agé de 15 ans, ce suspect, un Turc d'origine kurde inconnu des services antiterroristes, a revendiqué son geste auprès des policiers qui l'ont arrêté lundi en disant agir "au nom d'Allah" et du groupe Etat islamique.

Polémique autour du port de la kippa

L'agression a ravivé les inquiétudes des juifs en France. Le président du consistoire de Marseille a conseillé de ne plus porter la kippa dans la rue, par sécurité, un appel contre lequel se sont élevés le grand rabbin de France et le Conseil représentatif des institutions juives de France (Crif).

Le parquet antiterroriste s'est saisi lundi de l'enquête, ouverte pour tentative d'assassinat aggravé en raison d'une appartenance religieuse, menaces de mort sur personne dépositaire de l'autorité publique, crime et délit en lien avec une entreprise terroriste, et association de malfaiteurs en relation avec une entreprise terroriste.