Un banal incident de circulation est à l'origine du drame, révélé par le quotidien L'Union, mardi 6 août. Un homme de 19 ans est en état de mort cérébrale parce que son agresseur n'a pas supporté un refus de priorité, selon le parquet de Reims (Marne). "C'est un terrible drame de l'incivilité routière et de la bêtise renforcée par la chaleur", a expliqué le vice-procureur, Laurent de Caigny.

Les faits se déroulent dimanche, près du lac du Der, dans la commune de Giffaumont-Champaubert. Après un différend sur la route au sujet d'une priorité, les occupants d'une voiture filent au domicile de l'un d'eux pour y récupérer une carabine. Un peu plus tard, ils retrouvent l'autre véhicule impliqué, sur le parking d'un restaurant. Le tireur pointe alors sa .22 Long Rifle et touche le passager arrière de la décapotable. Le blessé est transporté vers le CHU de Reims dans un état critique, qui s'est dégradé mardi.

Activement recherché, le tireur présumé s'est présenté de lui-même à la caserne, lundi matin, et son acolyte a été interpellé quelques minutes plus tard. Ils ont tous deux été placés en garde à vue et devaient être présentés devant un juge, mercredi. "L'enquête a conduit à caractériser une préméditation et les constatations conduisent le parquet à requérir la qualification d'assassinat et de complicité d'assassinat", a ajouté le vice-procureur.