L'agrément sanitaire de l'entreprise Spanghero, mise en cause dans le scandale de la viande de cheval étiquetée comme étant du bœuf, a été rétabli en partie. La société retrouve son agrément pour ses activités de production de viande hachée, de saucisserie, d'élaboration de plats cuisinés et de découpe de viande, selon les ministres de l'Agriculture et de la Consommation, qui se sont entretenus avec les salariés, ce lundi 18 février à Paris.

En revanche, la société ne pourra pas reprendre son activité d'entreposage de matières premières congelées, en tout cas pas avant la fin des examens complémentaires en cours. La suspension, la semaine dernière, des autorisations d'exploitation de cette entreprise de Caltelnaudary (Aude), accusée d'avoir remplacé du bœuf par du cheval importé de Roumanie, avait mis au chômage technique environ 300 employés. France 3 fait le point .

Les ministres de l'Agriculture et de la Consommation se sont entretenus avec les salariés de l'usine Spanghero, ce lundi 18 février à Paris.
Les ministres de l'Agriculture et de la Consommation se sont entretenus avec les salariés de l'usine Spanghero, ce lundi 18 février à Paris. (MIGUEL MEDINA / AFP)