Etes-vous attentif à l'origine des produits alimentaires que vous achetez ?

L'association de consommateurs UFC-Que Choisir publie une étude sur l'étiquetage de la viande vendue en France.

Un paysan vérifie les prix et les origines de la viande dans un supermarché à Coutances en Normandie le18 août 2015.
Un paysan vérifie les prix et les origines de la viande dans un supermarché à Coutances en Normandie le18 août 2015. (CHARLY TRIBALLEAU / AFP)
avatar
franceinfoFrance Télévisions

Mis à jour le
publié le

Trois ans après le scandale de la viande de cheval et des lasagnes, bon nombre d'industriels ne jouent pas vraiment le jeu de l'information sur l'origine de leurs produits. L'association de consommateurs UFC-Que choisir a étudié 245 aliments consommés en France et l'enquête qu'elle publie lundi 8 février montre que l'origine de la viande n'est pas indiquée dans 54% des cas. C'est vrai pour le poulet (74% des cas), pour le porc (57%) et pour le bœuf (30%).

Chez les industriels, il existe les "bons élèves" comme Findus, Charal ou Marie, et les "cancres" comme Daunat, Père Dodu ou Sodebo avec 0% de produits étiquetés avec l'origine des viandes. Pour les produits "distributeurs", Intermarché est le meilleur élève avec 84% de produits étiquetés.

Selon Le Parisien, l'Association nationale des industriels alimentaires n'est pas contre mentionner l'origine de la viande dans les raviolis, les saucisses ou les rillettes, mais elle évoque un surcoût pour les emballages.

Les producteurs, eux, souhaiteraient un étiquetage "viande de France" pour lutter contre la concurrence des importateurs.

Votez, réagissez, commentez sur le site.

Etes-vous attentif à l'origine des produits alimentaires que vous achetez ?
Partager ce sondage :
Toutes les questionsEn partenariat avecfrancetvinfo