C'est une femme blessée, qui parle de son fils comme d'"un ami", qui s'est confiée à la caméra de France 2. Latifa Ibn Ziaten évoque pudiquement la mémoire d'Imad, militaire français et première victime du tueur de Toulouse Mohamed Merah en mars dernier. A l'occasion de la Journée des victimes du terrorisme, cette mère brisée s'est exprimée aux Invalides, mercredi 19 septembre, en présence de François Hollande. "Tuer au nom de l'islam est inacceptable." Ce sont les mots de Latifa Ibn Ziaten.."Nous, les musulmans, (…) nous sommes pour bien vivre dans la République", a-t-elle ajouté.

Elle raconte aux journalistes de France 2 comment elle est allée à la rencontre de jeunes dans la cité où a grandi Mohamed Merah. "Ils ont besoin d'aide, estime-t-elle. Si on ne les aide pas, il y aura un autre Merah."

 

Reportage de Franck Genauzeau et Nicolas Auer.

 

Latifa Ibn Ziaten, mère d'Imad, militaire français et première victime de Mohamed Merah, le 8 juin 2012.
Latifa Ibn Ziaten, mère d'Imad, militaire français et première victime de Mohamed Merah, le 8 juin 2012. (DELPHINE GOLDSZTEJN / MAXPPP)