Leur divorce a été prononcé deux jours avant la mort de Mohamed Merah. Hizia D.,18 ans, estime pourtant qu'elle "a perdu son mari" le 22 mars 2012, lors de l'assaut dans l'appartement de l'auteur des tueries de Toulouse et Montauban. Le Point publie jeudi 31 mai les déclarations qu'elle a faites aux enquêteurs.

Mohamed Merah et Hizia D. ont été mariés religieusement en décembre 2011 avant de se séparer dix-sept jours plus tard, le 2 janvier, à l'initiative du jeune homme. "Je suis réellement tombée amoureuse de lui après le mariage. (...) Nous avions de nombreuses conversations religieuses, mais nous passions notre temps à jouer à la PlayStation, à Call of Duty en réseau et à Need for Speed", raconte-t-elle, selon Le Point. 

"Mohamed était quelqu'un de doux, de gentil, de souriant"

Elle poursuit : "On regardait Les Simpson ensemble, il parlait beaucoup et avait besoin qu'on l'écoute, il avait besoin d'amour et je le comparais à un bébé. (...) Mohamed était quelqu'un de doux, de gentil, de souriant."

Sur le plan religieux, Hizia D. affirme aux policiers que Mohamed Merah "connaissait bien le Coran". Selon elle, le jeune Toulousain "ne tenait pas à ce que nous nous rendions à la mosquée. Il ne voulait pas se faire remarquer. Il avait ses raisons et ne me les a jamais données."