Procès Merah : vivement bousculée avant le verdict, Latifa Ibn Ziaten porte plainte pour "agression"

La mère du premier militaire tué par Mohamed Merah a reçu une incapacité totale de travail de six jours.

Un homme est éconduit par un officier de sécurité après avoir vivement bousculé Latifa Ibn Ziaten (à droite), jeudi 2 novembre 2017 à Paris.
Un homme est éconduit par un officier de sécurité après avoir vivement bousculé Latifa Ibn Ziaten (à droite), jeudi 2 novembre 2017 à Paris. (PATRICE PIERROT / CITIZENSIDE / AFP)
avatar
franceinfoFrance Télévisions

Mis à jour le
publié le

La scène remonte à jeudi, au dernier jour du procès d'Abdelkader Merah. Alors qu'elle regagne la salle d'audience pour assister au verdict, Latifa Ibn Ziaten, mère du premier militaire assassiné par Mohamed Merah en 2012, se fait bousculer et agripper vivement le bras gauche par un individu portant une casquette, qui est rapidement éconduit par un officier de sécurité. Une plainte a été déposée pour "violences volontaires" mardi 7 novembre et le parquet de Paris a ouvert une enquête, a appris franceinfo de source judiciaire confirmant une information du Parisien.

La plainte, déposée pour "violences volontaires" et étayée de constatations médicales, concerne une incapacité totale de travail de six jours, précise le quotidien. L'hypothèse, selon laquelle Latifa Ibn Ziaten aurait pu être confondue avec la mère des frères Merah, ne serait pas écartée.

L'enquête devrait être relativement rapide, car la scène a été filmée et diffusée sur les réseaux sociaux. La vidéo a d'ailleurs été fournie aux autorités par la plaignante, ajoute Le Parisien.