VIDEO. Côtes-d'Armor : une entreprise de pompes funèbres soupçonnée de réutiliser les garnitures des cercueils

La société aurait retiré des crucifix, des capitons, ou des housses mortuaires avant inhumation ou incinération pour les revendre à d'autres familles.

Voir la vidéo
FRANCE 3

Mis à jour le , publié le

L'affaire fait les gros titres de la presse locale. Le parquet de Saint-Brieuc (Côtes-d'Armor) a ouvert une enquête judiciaire pour escroquerie, vol et pratique commerciale trompeuse à l'encontre d'une entreprise de pompes funèbres à Lanvollon (Côtes-d'Armor). Celle-ci aurait retiré des crucifix, des capitons, ou des housses mortuaires avant inhumation ou incinération pour les revendre à d'autres familles. À Etables-sur-Mer, chacun se demande si ses morts sont concernés.

Combien de familles ?

L'un des anciens collaborateurs de l'entreprise témoigne anonymement alors que plusieurs exhumations ont confirmé des accessoires manquants. Il confirme avoir vu l'ouverture d'un cercueil et avoir fait une dénonciation d'infraction au parquet de Saint-Brieuc. Les pompes funèbres incriminées sont très connues dans la région. L'affaire pourrait concerner beaucoup de monde puisque ces pratiques pourraient se dérouler depuis une vingtaine d'années selon l'avocat des familles.

Le JT
Les autres sujets du JT