Corse : la situation reste très tendue

Ces derniers jours, des incidents violents ont eu lieu à Bastia et à Corte. Le point avec France 3.

Voir la vidéo
FRANCE 3

Mis à jour le , publié le

L'université de Corte était totalement paralysée ce vendredi 19 février. Porte close également dans deux lycées de Bastia. Ce mouvement de protestation a été organisé par trois syndicats étudiants. Il fait suite à la condamnation de Rémy Di Caro, très mal vécue sur l'île. Cet étudiant de 20 ans a été condamné à 10 mois de prison, dont 5 fermes, après une manifestation violente mardi à Corte. Des mobilisations qui ont débuté dimanche à Bastia.

Appel au calme

L'affaire a commencé samedi dernier à Reims où des incidents avaient éclaté dans les rues de la ville après le match Reims-Bastia. Un jeune Corse est grièvement blessé à l'oeil. Selon lui, sa blessure a été occasionnée par un tir de flashball. Cette manifestation contestée par le parquet et les services de police, ainsi que la condamnation d'un des manifestants, empoisonnent le climat sur l'Île de beauté. En prévision de la manifestation prévue demain à Bastia, les autorités appellent au calme.

Le JT
Les autres sujets du JT
Des pompiers éteingent un feu après une manifestation organisée par des soutiens des supporters corses poursuivis pour violences à l'encontre des forces de l'ordre, mardi 16 février 2016.
Des pompiers éteingent un feu après une manifestation organisée par des soutiens des supporters corses poursuivis pour violences à l'encontre des forces de l'ordre, mardi 16 février 2016. (PASCAL POCHARD-CASABIANCA / AFP)