Affaire Jalabert

Grand nom du cyclisme, Laurent Jalabert a vu sa carrière et ses exploits ternis par un prélèvement d'urine positif à l'EPO. Ce test rétroactif, effectué en 2004 par l'Agence française de lutte contre le dopage (AFLD), met en évidence le dopage du coureur lors du Tour de France 1998. La révélation de l’affaire Jalabert, due à la commission d'enquête du Sénat sur l'efficacité de la lutte antidopage en France, porte un nouveau coup au Tour de France et à ses célèbres coureurs (Armstrong, Hamilton, Ullrich, Julich...).