Suicide de l'ex-directeur d'école de Villefontaine : le manque d'effectifs carcéral en cause ?

Le suicide de Romain Farina pose question et fait polémique depuis son annonce hier, mardi 5 avril.

Voir la vidéo
FRANCE 3
avatar
franceinfoFrance Télévisions

Mis à jour le
publié le

Le suicide de l'ex-directeur de l'école de Villefontaine (Ardèche) aurait-il pu être évité ? Ce détenu soupçonné de pédophilie avait déjà tenté de mettre fin à ses jours et était donc particulièrement surveillé. Ce mercredi 6 avril, au lendemain de sa mort, le ministère de la Justice n'exclut pas un problème de personnel la nuit où il s'est donné la mort.

Une enquête administrative

Certaines familles de victimes envisagent de porter plainte contre l'État. Romain Farina s'est pendu dans sa cellule mardi entre minuit et cinq heures du matin, une tranche horaire qui n'était plus surveillée depuis mai 2015. Le ministre de la Justice invoque des problèmes d'effectifs. Plus de 800 surveillants de prison sont actuellement en formation dans toute la France pour renforcer ces effectifs. En attendant, le ministre a décidé d'ouvrir une enquête administrative pour déterminer d'éventuels dysfonctionnements.

Le JT
Les autres sujets du JT
Photo prise le 24 mars de l\'école \"Le Mas de La Raz\" à Villefontaine (Isère). Le directeur de l\'établissement a été arrêté le même jour pour soupçon de viols et d\'agressions sexuelles sur plusieurs de ses élèves.
Photo prise le 24 mars de l'école "Le Mas de La Raz" à Villefontaine (Isère). Le directeur de l'établissement a été arrêté le même jour pour soupçon de viols et d'agressions sexuelles sur plusieurs de ses élèves. (PHILIPPE DESMAZES / AFP)