Accident d'un TGV en Alsace : la SNCF accablée par un rapport d'expertise

Deux ans après le déraillement d'une rame d'essai du TGV en Alsace, le rapport d'expertise publié ce lundi 30 octobre est accablant pour la SNCF et sa filiale Systra, qui ont fait preuve de manque de professionnalisme.

Voir la vidéo
France 3
avatar
France 3France Télévisions

Mis à jour le
publié le

Les conclusions du rapport sur l'accident sont accablantes et mettent en évidence la responsabilité de la SNCF et de Systra, sa filiale en charge des tests. En novembre 2015, une rame d'essai fait une chute en contrebas de la voie. Onze personnes sont alors tuées et 42 autres blessées. Le conducteur a abordé un virage délicat trop vite : 245 au lieu de 176 km/h. Surtout, il a enclenché le freinage bien trop tard par rapport au tracé.

Trois salariés mis en examen

L'avocat des victimes et de leurs familles pointe ce lundi 30 octobre le manque de professionnalisme de la société ferroroviaire, notamment le manque de formation et d'analyse des risques. Plus accablant encore, la filiale Systra a expressément demandé à son équipe d'effectuer des essais en survitesse. L'avocat des victimes et de leurs familles espère désormais que ces conclusions aboutiront à la mise en examen de la SNCF et de sa filiale en tant que personne morale, car pour l'heure, seuls trois salariés sont mis en examen. L'enquête n'est pas encore terminée, et la compagnie ferroviaire n'a pas souhaité réagir.

Le JT
Les autres sujets du JT
Des opérations de secours sur la rame d\'essai accidentée à Eckwersheim, le 15 novembre 2015.
Des opérations de secours sur la rame d'essai accidentée à Eckwersheim, le 15 novembre 2015. (MAXPPP)