Que révèle la seconde boîte noire de l'A320 ?

La seconde boîte noire de l'Airbus qui s'est écrasé dans le massif des Trois-Evêchés précise les circonstances du crash.

Voir la vidéo
FRANCE 2
avatar
franceinfoFrance Télévisions

Mis à jour le
publié le

La seconde boîte noire de l'A320, retrouvée dans une ravine jeudi 2 avril, semble confirmer le suicide du copilote de l'appareil.
"Le Bureau d'enquêtes et d'analyses (BEA) a publié un communiqué très précis il y a quelques minutes, expliquant qu'Andreas Lubitz avait réglé le pilote automatique vers une altitude de 30 mètres vers le sol. Mais aussi, et c'est un élément important et nouveau, qu'il a à plusieurs reprises, au cours de cette descente, modifié le pilotage automatique, notamment pour accélérer la descente de l'avion", rapporte l'envoyé spécial de France 2 Arnaud Comte, en direct du siège du BEA, au Bourget.

Le massif des Trois-Evéchés, un lieu symbolique ?

Face à ce constat, deux scénarios sont envisageables : "Andreas Lubitz a accéléré la vitesse de descente parce qu'il entendait le commandant de bord tambouriner à la porte et tentait de rejoindre le cockpit, ou alors Andreas Lubitz a accéléré la descente de l'avion pour précipiter l'Airbus A320 précisément sur ce massif des Trois-Evêchés, un massif qu'il connaissait depuis sa tendre enfance", souligne le journaliste.


Le JT
Les autres sujets du JT
Des gendarmes poursuivent leurs investigations sur le lieu du crash de l\'A320 de Germanwings, dans les Alpes-de-Haute-Provence, le 26 mars 2015.
Des gendarmes poursuivent leurs investigations sur le lieu du crash de l'A320 de Germanwings, dans les Alpes-de-Haute-Provence, le 26 mars 2015. (ANNE-CHRISTINE POUJOULAT / AFP)