VIDEO. Crash de l'A320 : Andreas Lubitz était bien "malade" selon le BEA

Le BEA a rendu son rapport ce dimanche 13 mars sur le crash de l'A320 de la Germanwings qui a fait 150 morts. 

Voir la vidéo
FRANCE 2

Mis à jour le , publié le

Le 24 mars 2015, le crash de l'A320 de la Germanwings dans les Alpes faisait 150 victimes dont six membres d'équipage. Le Bureau d'enquêtes et d'analyses a dévoilé devant la presse, ce dimanche 13 mars, son rapport sur ce drame. Selon ce dernier, il n'y a plus aucun doute. Andreas Lubitz a volontairement entamé une manœuvre pour que l'appareil se crashe dans le massif alpin. Son employeur, la Germanwings, ignorait qu'il souffrait de problèmes psychologiques : "Plusieurs médecins avaient l'information que le pilote était malade, certains savaient même qu'il exerçait le travail de pilote. Cette information n'est pas parvenue aux autorités aéronautiques et à son employeur, la Germanwings", a affirmé Arnaud Desjardins, l'expert chargé de l'enquête.

Autoriser la rupture du secret médical

Le BEA préconise une série de mesures pour éviter une nouvelle catastrophe aérienne de ce type : un meilleur suivi des salariés sujets à des problèmes psychiatriques, mais également la levée possible du secret médical. Andreas Lubtiz a en effet séjourné plusieurs fois dans des hôpitaux pour soigner une dépression. Il avait même consulté un médecin quelques jours à peine avant le drame du 24 mars 2015.

Le JT
Les autres sujets du JT
Le site du crash de l'A320 de Germanwings où les opérations de ramassage des débris sont en cours, le 13 avril 2015, à Seyne (Alpes-de-Haute-Provence).
Le site du crash de l'A320 de Germanwings où les opérations de ramassage des débris sont en cours, le 13 avril 2015, à Seyne (Alpes-de-Haute-Provence). (YVES MALENFER / MINISTERE DE L'INTERIEUR / AFP)