Après une catastrophe, des liens peuvent se créer entre les proches des victimes

Certaines familles de victimes d'une catastrophe ont besoin de partager leur expérience ensemble pour se reconstruire.

Voir la vidéo
FRANCE 2
avatar
franceinfoFrance Télévisions

Mis à jour le
publié le

Après une catastrophe, tels qu'un accident d'avion ou le naufrage d'un bateau, des liens se créent entre les familles des victimes. Une manière de trouver du réconfort et de ne pas sombrer.
C'est le cas de Thierry Thomas et Isabelle Renard, amis depuis vingt ans. Ils ont tous deux perdu un proche dans le crash d'un avion sur le mont Saint-Odile, en janvier 1992. "On se crée une famille qui n'est pas une famille génétique, mais une famille de circonstances", témoigne Thierry, le frère d'une victime, à la caméra de France 2.

"C'est un lien qui perdure"

"Au début, jusqu'au procès, on parlait beaucoup de ça, puis maintenant il nous arrive de nous voir pour autre chose (...) C'est un lien qui perdure et qui, je crois, perdurera à jamais", renchérit Isabelle, qui a perdu son père dans la catastrophe.
Leur histoire n'est pas isolée. Alain Litzer et Hilaire Blémand ont perdu leurs enfants dans le naufrage du Costa Concordia en 2012. Si les deux hommes s'étaient déjà rencontrés avant la tragédie, ils ont renforcé leur lien pour reprendre goût à la vie.

Le JT
Les autres sujets du JT
Les familles de victimes du crash de l\'A320 de la Germanwings se recueillent, le 26 mars 2015, au Vernet (Alpes-de-Haute-Provence). 
Les familles de victimes du crash de l'A320 de la Germanwings se recueillent, le 26 mars 2015, au Vernet (Alpes-de-Haute-Provence).  (PASCAL GUYOT / AFP)