Ce que l'on sait de l'accident d'un car scolaire dans le Doubs

L'accident a eu lieu à 7h39 tout près de Montflovin, petite ville située à quelques kilomètres de la frontière suisse.

Deux personnes sont mortes, le 10 février 2016, dans l'accident d'un bus près de Montflovin (Doubs).
Deux personnes sont mortes, le 10 février 2016, dans l'accident d'un bus près de Montflovin (Doubs). (MAXPPP)
France Télévisions

Mis à jour le
publié le

Le véhicule a été retrouvé couché sur le flanc, le toit écrasé. Deux adolescents de 12 et 15 ans sont morts et neuf autres personnes ont été légèrement blessées, mercredi 10 février, après la sortie de route d'un car scolaire près de Montbenoît (Doubs). Voici les principaux éléments dont nous disposons sur cet accident.

>> Suivez les dernières informations dans notre direct

Où s'est produit l'accident ?

L'accident s'est produit à 7h39 sur la route départementale 437 tout près de Montflovin, petite ville située à quelques kilomètres de la frontière suisse. Il transportait 32 enfants vers le collège Lucie-Aubrac de Doubs quand il est sorti de la route, explique la préfecture dans un communiqué.

Quelle est l'origine de l'accident ?

"Le bus a glissé sur la chaussée certainement en raison des conditions climatiques", affirme un responsable de la gendarmerie à France 3 Franche-Comté. La région a subi de fortes pluies et des vents violents dans la nuit de mardi à mercredi, selon Météo France, mais les conditions de circulation, bien que difficiles, étaient considérés comme normale dans la région : la chaussée avait d'ailleurs été traitée vers 5h30, selon la gendarmerie.

Les enquêteurs privilégient la piste de la "vitesse excessive", selon le préfet, cité par Jérémy Chevreuil, journaliste à France 3 Franche-Comté."Les gamins ont tous dit que le car roulait trop vite et, a priori, certains enfants n'étaient pas attachés", assure le père de l'un des passagers, interrogé par L'Est Républicain.

La route départementale 437 est considérée comme la portion la plus accidentogène du département par la préfecture du Doubs, ajoute la chaîne. En 2014, sept personnes ont perdu la vie sur cet axe qui relie Morteau et Pontarlier. 

Le chauffeur était-il expérimenté ?

Le conducteur avait obtenu son permis chauffeur en 2015 et travaillait dans la société de transports depuis décembre dernier. Les tests d'alcool et de stupéfiants, effectués sur l'homme de 25 ans, se sont révélés négatifs. Il est "en état de choc", selon le conseil départemental du Doubs.

Conduit à l'hôpital après l'accident, il a été, comme le veut la procédure, placé en fin de matinée en garde à vue dans le cadre d'une enquête ouverte pour "homicide et blessures involontaires".