Accident de car à Rochefort : dernier hommage aux six victimes

Au lendemain de l'accident de bus scolaire qui a tué six ados, l'enquête se concentre sur la ridelle. Les enquêteurs cherchent à savoir s'il y a eu défaillance matérielle ou négligence humaine. L'émotion reste en tout cas très forte en Charente-Maritime.

Voir la vidéo
France 3

Mis à jour le , publié le

L’Église Notre-Dame de Surgères était trop petite ce vendredi 12 février pour accueillir les 300 personnes venues rendre hommage aux six adolescents décédés jeudi dans l'accident de leur car scolaire. Ce vendredi matin, les cours ont repris au lycée professionnel où étaient scolarisées cinq des six victimes.

À Rochefort, c'était aussi une journée de recueillement. Des fleurs déposées, des bougies allumées dans ce gymnase proche du lieu de l'accident transformé en chapelle ardente. "Ma fille avait deux copains qui sont partis. Pour elle c'est important de venir", explique une mère au micro de France 3.

Une fuite d'huile en cause ?

L'enquête se concentre sur la ridelle, qui maintient le chargement du camion-benne. C'est elle qui a cisaillé le bus dans sa longueur. Le chauffeur a indiqué à la police avoir signalé à sa hiérarchie une fuite hydraulique sur le vérin arrière de la ridelle, ce qui n'aurait donné lieu à aucune réparation. Âgé de 23 ans, il sera déféré ce samedi devant un juge.

Le JT
Les autres sujets du JT