Au lendemain du drame, une minute de silence a été observée samedi 13 février à midi dans toutes les gares et dans tous les trains en France. Un moment de recueillement au lendemain du déraillement d'un train en gare de Brétigny-sur-Orge

Le ministre Frédéric Cuvillier s'est rendu pour sa part à la Gare de Lyon à midi pour cet hommage aux victimes de ce déraillement qui a fait six morts et plusieurs blessés.  Le président de la SNCF Guillaume Pepy était à ses côtés.

Au lendemain de la catastrophe ferroviaire, les opérations de levage des voitures du train qui a déraillé ont commencé, samedi 13 juillet. Elles pourraient durer plusieurs jours, a prévenu le président de la SNCF, Guillaume Pepy, lors d'un point de presse. En attendant, une équipe cynophile a inspecté les wagons couchés et n'a détecté aucune présence humaine, selon une journaliste de France 3 présente sur les lieux. La veille, quatre hommes et deux femmes, âgés de 19 à 82 ans, ont trouvé la mort dans le déraillement du train Paris-Limoges.

 

 

Une minute de silence a été observée samedi 13 juillet gare de Lyon à Paris. 
Une minute de silence a été observée samedi 13 juillet gare de Lyon à Paris.  (REUTERS / FRANCETV INFO)