Six morts. Après des heures de recherches dans la carcasse du train accidenté à Brétigny-sur-Orge (Essonne), le bilan annoncé samedi 13 juillet par le préfet de l'Essonne est désormais définitif. 

Toute la nuit, les équipes de secours ont fouillé la carcasse du train à la recherche de survivants. Au total 300 pompiers et 20 équipes médicales ont été mobilisés. Les cas les plus sérieux ont été transportés en hélicoptère dans les grands hôpitaux du sud de Paris. Les plus légers ont été soignés dans un hôpital de campagne, improvisé en quelques minutes dans l'enceinte de la gare. Les victimes, sonnées, hébétées, ont témoigné de la violence du choc. Elles ont également reçu la visite du chef de l'Etat, François Hollande. Clément Le Goff pour France 2 revient sur l'accident et les heures qui ont suivi.

Les voyageurs victimes de l'accident, choqués, ont été pris en charge par les équipes de secours, vendredi 12 juillet en fin de journée. Des psychologues étaient sur place.
Les voyageurs victimes de l'accident, choqués, ont été pris en charge par les équipes de secours, vendredi 12 juillet en fin de journée. Des psychologues étaient sur place. (MARTIN BUREAU / AFP)