Accident de Brétigny-sur-Orge : une fissure détectée dès 2008

De nouvelles informations du "Canard enchaîné" pointent la responsabilité de la SNCF dans l'accident, qui a causé la mort de 7 personnes.

L'éclisse responsable de l'accident de train de Brétigny-sur-Orge (Essonne), photographiée le 14 juillet 2013.
L'éclisse responsable de l'accident de train de Brétigny-sur-Orge (Essonne), photographiée le 14 juillet 2013. (SNCF / AFP)

Mis à jour le , publié le

La SNCF est-elle coupable de négligence ? D'après Le Canard enchaîné, l'opérateur ferroviaire avait repéré dès 2008 une fissure sur l'éclisse à l'origine de l'accident de train à Brétigny-sur-Orge (Essonne), qui avait causé la mort de 7 personnes. Dans son édition datée du mercredi 3 février, l'hebdomadaire affirme que "des travaux avaient été demandés, ils n'ont jamais été effectués".

Les résultats du rapport du Bureau d'enquête sur les accidents de transport terrestre (BEA) faisaient également état d'une fissure dès 2008. 

Des rapports d'intervention antidatés et bidon ?

Par ailleurs, les magistrats se demandent "si certains cadres de la SNCF n'ont pas 'établi un faux' en rédigeant, après l'accident, des comptes-rendus d'intervention bidon", révèle Le Canard enchaîné. Trois techniciens auraient ainsi rédigé, après le déraillement, des rapports d'intervention antidatés.

La semaine dernière, l'hebdomadaire satirique révélait déjà que la SNCF avait demandé à des cheminots de cacher des informations à la justice"La SNCF a tout fait pour manipuler l'enquête judiciaire", affirmait l'hebdomadaire en s'appuyant sur des écoutes téléphoniques.