A l'hôpital de Brest, un patient meurt dans un couloir des urgences

Un patient de 89 ans est mort dans un couloir des urgences du CHU de Brest ce mercredi, deux heures et demie après son arrivée. Un décès qui intervient dans un contexte difficile pour l'établissement breton.

(L'infirmière a estimé que son état de santé n'était pas prioritaire © MaxPPP)
Radio France

Mis à jour le
publié le

Un homme de 89 ans a trouvé la mort ce mercredi, deux heures et demie après son arrivée aux urgences de l'hôpital de Brest. A 11h50, le vieil homme, atteint de pathologies multiples est pris en charge aux urgences. L'infirmière estime que son état de santé n'est pas prioritaire. Il décédera peu après dans un couloir, sur un  brancard, entouré par des membres de sa famille. A priori, il n'aurait été vu par personne, ni infirmier, ni médecin pendant ce labs de temps. Selon la direction, cet homme était en fin de vie, mais le personnel des urgences est choqué. Il refuse que les patients meurent dans de telles conditions. 

Un contexte compliqué pour le personnel de l'hôpital

La direction précise que l'effectif médical aux urgences était au complet à ce moment-là. Cependant, depuis l'automne, le personnel des urgences l'alerte sur un manque de moyens. De nouveaux locaux ont été inaugurés avec un doublement de surface. "On est passé de 2000 à 4500 m², avec plus de couloirs, de recoins",  disent les représentants du personnel.

Selon la CGT, le nombre d'infirmières est insuffisant au regard du nombre de patients. Elles sont 36, au lieu des 48 exigées par les normes de la Société française de médecine générale. Une analyse contestée par la direction.