L'école primaire Paul-Langevin, à Saint-Laurent-de-Blangy, dans le Pas-de-Calais, le 28 juin 2013.
L'école primaire Paul-Langevin, à Saint-Laurent-de-Blangy, dans le Pas-de-Calais, le 28 juin 2013. ( MAXPPP)

Il est probablement le plus jeune dealeur de France. Un élève de CM2, au cœur d'un petit réseau de trafic de cannabis a été entendu et placé en liberté surveillé, selon différentes sources, citées vendredi 28 juin par l'AFP. En tout, trois enfants de 11 ans et un adolescent de 17 ans font l'objet d'une enquête sur un trafic de drogue dans une école à Saint-Laurent-Blangy, près d'Arras (Pas-de-Calais).

Pris en flagrant délit de vente de cannabis par le directeur de l'école Paul Langevin, le 20 juin, le principal accusé, âgé de 11 ans, a été convoqué mercredi au commissariat d'Arras, puis déféré au parquet et présenté au juge des enfants jeudi, selon des porte-parole de la police et du parquet. Il a été placé en liberté surveillée préjudicielle, c'est-à-dire soumis à un suivi éducatif par des éducateurs spécialisés, et confié à l'Aide sociale à l'enfance qui l'a placé dans un de ses établissements.

Un enfant "ingérable"

L'enfant a été décrit par des parents d'élèves qui vivent dans le même quartier comme "ingérable", mais "pas violent", précise La Voix du Nord. Il fréquentait des jeunes plus âgés que lui et auraint ainsi commencé à fumer et vendre du haschich.

L'adolescent de 17 ans, décrit comme son fournisseur, a été présenté jeudi au juge des enfants, qui l'a mis en examen et placé aussi en liberté surveillée préjudicielle, a poursuivi le magistrat. Deux autres enfants de 11 ans, à qui le premier cité aurait demandé de revendre de la résine et de l'herbe de cannabis, sont convoqués le 13 novembre devant le juge des enfants. Lors d'une perquisition au domicile du principal accusé de 11 ans, les policiers ont par ailleurs trouvé le père en train de fumer un joint, selon la police, mais aucun lien n'a été établi avec les faits incriminés.