Etats-Unis : les micro-logements de New York

a revoir

Présenté parDavid Pujadas

Diffusé le 03/02/2014Durée : 00h38

Voir la vidéo

Mis à jour le , publié le

David Pujadas : Merci Jean-Paul.

Faudra-t-il en prendre son parti pour ceux qui habitent dans les grandes villes où le prix du logement explose ? Un nouveau type d'appartement est en train de voir le jour. On les appelle les micro-logements. Salon, chambre, salle a manger, cuisine, tout est inclus dans une seule pièce.

Des micro-logements bâtis à la chaîne en usine à New York. Ces cubes sont des logements, et c'est la tendance des promoteurs. Dans le cube, on a tout assemblé: les appartements seront équipés.

On met les fenêtres, on intègre la cuisine et la salle de bains. Quand ce logement sortira de l'usine, il n'aura plus qu'à être assemblé à une structrure plus large. L'intérieur aura déjà été équipé.

Les cubes sont ensuite posés les uns sur les autres. De dehors, pas de différence avec un immeuble traditionnel. A l'intérieur, tout ou presque est modulable, adaptable et pliable. Un espace de 20 à 25 m2 où le lit et le canapé ne sont plus qu'un. La télévision est intégrée à la bibliothèque qui fait vaisselier. En cas d'invité(s), une planche de la cuisine devient table de salon. Les chaises sont astucieusement accrochées au mur. La table à repasser est intégrée à la penderie. La table basse de célibataire contient des sièges d'invités. Pour les travaux, cette chaise devient aussi un escabeau. Les promoteurs veulent faire de ce genre d'intérieurs, le modèle des futurs générations dans les villes à forte densité, comme New York, Londres ou Paris, partout où les loyers sont chers et où l'on manque de place. A New York, deux millions de personnes vivent seules, et recherchent un micro-logement. Nous voici dans l'un d'eux, où l'on retrouve le lit qui s'intègre au mur Pas question d'avoir le choix des meubles qui sont fournis et adaptés à l'espace : un logement clé en main à moindre prix.

Le loyer est de 1.000 euros pour 20 m2, meubles et charges compris. C'est 30 à 40% moins cher qu'un studio traditionnel.

Autre exemple avec ce mini appartement où Jessica a emménagé à New York : un espace de 20 m2 qui est une seule pièce à vivre. Cela correspond bien à son mode de vie.

Le secret est de mieux organiser son intérieur. En demménageant, j'ai pu garder ma salle à manger, mon espace pour dormir et mon salon, mais je passe mon temps à travailler ou dormir.

Aux Etats-Unis, les projets se multiplient : New York, Washington, San Francisco. Pour cet architecte, ce sont les jeunes eux-mêmes, qui préféreraient profiter des activités d'un centre-ville, au détriment de l'espace à vivre.

Le marché est influencé par les jeunes générations, qui n'attachent plus beaucoup d'importance à l'ameublement et à la superficie, mais ils veulent être là où ça bouge.

Construire des micro-logements de 15 m2 était interdit jusqu'à l'année dernière à New York, mais la législation vient de changer. Du coup, c'est tout un nouveau marché qui s'ouvre pour les promoteurs.

Le JT
Les autres sujets du JT