Enfants : le mutisme sélectif, une souffrance particulière

a revoir

Présenté parDavid Pujadas

Diffusé le 19/03/2014Durée : 00h40

Voir la vidéo

Mis à jour le , publié le

Le dossier de cette édition sur un mal méconnu: ces enfants heureux à la maison mais complètement silencieux à l'école, un syndrome troublant, une forme de phobie. L'enfant se mure dans le silence, en classe ou dans la cour. Comment y remédier.

Jade, 6 ans et demi, est une fillette comme les autres. Elle aime apprendre, jouer avec ses copains, danser. A l'école, pas un seul son ne sort de sa bouche.

On reconnaît l'animal qui est sur l'image.

Oui.

Quel est l'animal ? Avec des ailes.

Pipelette quand elle est chez elle, en classe, elle s'empêche de parler. Cela s'appelle le mutisme sélectif, un trouble qui toucherait près d'un enfant sur 150 dans le monde.

Je ne l'ai jamais entendu parler. Elle essaie de me montrer ce qu'elle veut avec les gestes.

La couleur verte ? Tu es d'accord.

A l'école, Jade est mutique depuis son entrée en maternelle, ilya 3ans. C'est une excellente élève de CP. Dans ses cahiers soignés, elle collectionne les "très bien". Pendant les activités de groupe, elle n'est pas en reste. Pour se faire comprendre, elle a trouvé une parade.

Peux-tu expliquer ce que font les bonhommes de craie.

Elle chuchote a l'oreille de ses camarades. (Elle chuchote.

Ils sont en train d'attendre que l'école soit ouverte.

C'est ça, Jade ? D'accord.

Ce mutisme serait lié à de l'anxiété, une sorte de phobie sociale. Dans cette école, Jade est un cas unique, très entourée.

On joue avec elle, sans parole. Elle dit des secrets à sa meilleure amie. Moi, c'est la première fois qu'elle m'en a dit un.

Tu étais contente.

Oui.

Jade vient d'elle-même se placer devant la caméra. Même sans parole, elle veut s'exprimer. Tu aimerais bien pouvoir parler à tes copines ? Pour entendre le son de sa voix et filmer Jade comme chez elle, il ne fallait pas qu'elle nous voit. Nous avons installé des caméras discrètes avec la complicité de sa mère et de sa grande soeur. (Elle chante.

En famille, Jade fait le clown et s'exprime sans retenue.

Vendredi 15 mars à 15h30, mon carnet.

Tu ne veux pas nous dire qui est sur les photos.

Le tournage reprend, Jade n'ouvrira plus la bouche. C'est comme ça quand il y a des inconnus. Sa maman avoue son désarroi.

C'est horrible car on sent qu'elle souffre. Pour elle, c'est une sorte de souffrance, elle se contrôle. Elle contrôle son corps pour ne pas dire "atchoum" quand elle éternue ou "a' l'e" quand elle se blesse. Cela lui demande de l'énergie toute la journée.

A ce jour, le mutisme reste une énigme. Aucune cause n'a été identifiée. Dans cette école parisienne, plusieurs enfants vivent la même chose que Jade. Pour les aider, Valérie MarschaIl vient témoigner aujourd'hui. Elle a réussi à guérir son propre fils. Elle n'est pas médecin mais s'est inspirée de travaux aux Etats-Unis. Elle a même fondé une association pour aider les autres parents.

Il faut voir le mutisme sélectif comme une peur paralysante qui s'enclenche dans des situations où il n'y a pas de danger.

Sa méthode est utilisée dans une centaine d'écoles en France. Le principe : le père ou la mère doit passer du temps, seul en classe avec son enfant.

Le but est d'utiliser le lieu anxiogène comme base de travail. On va aller dans ta salle de classe pour que tu te sentes plus à l'aise.

Ce père applique la méthode depuis quelques semaines avec sa fille. Elle n'a encore jamais ouvert la bouche en classe. Pour la première fois lors de cette séance, Sarah va s'exprimer. 'De quoi ? _e. çhapeaul.

Une immense victoire pour son papa.

D'avoir parlé et souri aux éclats, c'est de la fierté et de la joie. Un papa très fier aujourd'hui.

Jade, elle, devrait commencer ce travail des la rentrée prochaine à l'école avec sa mère. Deux années seront nécessaires pour qu'elle sorte de son silence.

Le JT
Les autres sujets du JT
data:image/gif;base64,R0lGODlhAQABAAAAACH5BAEKAAEALAAAAAABAAEAAAICTAEAOw==