franceinfo

#MUNICH Le bilan de l'attaque au couteau est revu à la hausse, avec huit blessés légers. L'auteur présumé, âgé de 33 ans et déjà connu des forces de l'ordre pour des faits de violence et de vol, semble souffrir de "troubles psychiques". La police exclut pour le moment toute piste terroriste.

Répondre

2017-10-21T15:39:59+02:00


franceinfo

Pendant ce temps-là, Donald Trump annonce sur Twitter qu'il ne s'opposera pas à la publication des documents classifiés sur l'assassinat de John Kennedy. Comme l'expliqueCNN (en anglais), il devait se prononcer avant la date limite du 26 octobre.

Répondre

2017-10-21T15:32:41+02:00


MaxPouss

#FOOT Pendant ce temps-là, à Lens...

Répondre

2017-10-21T15:26:56+02:00


franceinfo

#FOOT On joue en Ligue 2 cet après-midi, et les supporters lensois ont trouvé une manière limite de chambrer leurs rivaux Lillois, victimes d'un accident à Amiens il y a quelques semaines...

Répondre

2017-10-21T15:26:52+02:00


franceinfo

Les opposants au projet d'aéroport de Notre-Dame-des-Landes (Loire-Atlantique) manifestent cet après-midi pour rappeler leur "détermination intacte à empêcher" la construction de cette nouvelle infrastructure.


(LOIC VENANCE / AFP)


Répondre

2017-10-21T15:20:00+02:00


AdaColau

#CATALOGNE Rajoy ha suspès l'autogovern de Catalunya pel qual tanta gent va lluitar. Un atac greu als drets i llibertats de tots, aquí i arreu

Répondre

2017-10-21T15:07:24+02:00


franceinfo

#CATALOGNE Opposée à l'indépendance (mais favorable à l'organisation d'un référendum), la maire de Barcelone, Ada Colau, réagit aux déclarations de Mariano Rajoy sur Twitter. Il "a suspendu l'autonomie de la Catalogne pour laquelle tant de personnes se sont battues. Une attaque sérieuse contre les droits et libertés de tous, ici et là", tweete-t-elle.

Répondre

2017-10-21T15:07:23+02:00


franceinfo

C'est officiel, Christine Boutin raccroche. L'ex-candidate à la présidentielle,figure de la droite conservatrice et catholique, a annoncé aujourd'hui qu'elle allait démissionner de son mandat de conseillère départemental des Yvelines. "Je suis heureuse de ne pas avoir renié mes convictions", a-t-elle déclaré, en regrettant d'avoir été "ridiculisée, ringardisée".

Répondre

2017-10-21T15:00:54+02:00


franceinfo

Daniel Malgouyres a-t-il orchestré son propre cambriolage ? L'homme qui avait abattu l'un de ses agresseurs le 5 octobre a été placé en détention hier et mis en examen pour "complicité de tentative de vol avec arme" et "violence aggravée". Les détails avec France 2.

(FRANCE 2)

Répondre

2017-10-21T14:54:29+02:00


Josep Maria Bartomeuprésident du FC Barcelone

"Nous ne serons pas un instrument manipulable par des intérêts politiques, d'où qu'ils viennent. Personne ne peut s'approprier notre blason et notre drapeau."

#CATALOGNE Pendant ce temps-là, le président du Barça tente de placer son club au-dessus de la mêlée politique. Une partie des "socios" du club ont réclamé qu'il s'investisse davantage dans la cause séparatiste, quand d'autres à l'inverse rejettent sa politisation.

Répondre

2017-10-21T14:45:14+02:00


franceinfo

"Pourquoi tu me hais ?" Jeudi dernier, l'université de Gainesville a été le théâtre d'une drôle de scène. Un militant noir antiraciste a enlacé un néo-nazi. Les détails dans notre article.

(SHANNON STAPLETON / REUTERS)

Répondre

2017-10-21T14:38:40+02:00


franceinfo

#MUNICH Lors d'une conférence de presse, la police de la ville a donné quelques éléments sur l'attaque au couteau de ce matin. "Rien ne fait penser pour l'instant à un mobile terroriste, politique ou religieux (...) Nous pensons qu'il s'agit d'un homme avec des problèmes psychiques", a indiqué le chef de la police.

Répondre

2017-10-21T14:31:08+02:00


franceinfo

"Je suis la seule à pouvoir dire à mon fils avec qui il doit se marier". A Sydney, les manifestants pour le mariage homosexuel ne manquent pas d'humour.

Répondre

2017-10-21T14:23:36+02:00


franceinfo

#CATALOGNE Quelle va être la réaction des autorités catalanes ? Selon La Vanguardia, Carles Puigdemont, le président de la Generalitat de Catalogne, s'exprimera à 21 heures, après avoir participé à la manifestation indépendantiste prévue à 17 heures.

Répondre

2017-10-21T14:17:32+02:00


Gurwan

#CATALOGNE Peut-on encore parler de démocratie quand un gouvernement refuse d'organiser un référendum d'autodétermination, principe consacré par la charte des Nations unies, empêche par la force son organisation et utilise tous les subterfuges juridico-constitutionnels pour verrouiller l'expression de la souveraineté populaire? Je reste perplexe et dubitatif face à cette riposte.Si l'objectif était de faire de la Catalogne un Euskadi bis et de pousser les Catalans, peuple pacifique par conviction, à suivre la voie de la violence, Rajoy et son gouvernement ne procéderaient pas autrement.

Répondre

2017-10-21T14:10:09+02:00


anonyme

#CATALOGNE Il n'y avait malheureusement plus le choix, les indépendantistes catalans étant dans la plus complète illégalité et vu qu'ils ne voulaient pas revenir à la raison.

Répondre

2017-10-21T14:10:07+02:00


Anonyme

#CATALOGNE Quelle tristesse pour l'Espagne et la Catalogne. Essayer d'imposer sa volonté au forceps sans dialoguer ne va faire qu'envenimer la situation et renforcer le sentiment indépendantiste. Un coup de peinture pour cacher la rouille.

Répondre

2017-10-21T14:10:05+02:00


manuela

#CATALOGNE Le referendum était illegal, le gouvernement catalan devait donc s'attendre à une réaction du gouvernement central. La constitution signée par tous en 1978 existe pour tous, en 2017.

Répondre

2017-10-21T14:10:02+02:00